24 avril 2017
La Collection Denis St-Martin: la carte de Champlain Duval
Par: Deux Rives
Gravée au burin sur cuivre et imprimée par Pierre Duval sur du papier parchemin dans les dimensions de 34,5 x 53,8 cm, la carte comporte un cartouche qui s’écrit et se lit comme suit : (Le Canada faict par le Sr de Champlain. ou sont La Nouvelle France La Nouvelle Angleterre La Nouvelle Holande La Nouvelle Suede La Virginie & c. Avec les Nations voisines et autres Terres nouvellement decouvertes. Suivant les Memoires de P. du Val Geographe du Roy. A Paris en l’Isle du Palais. Avec Privilege 1664) | Germain Martin

Gravée au burin sur cuivre et imprimée par Pierre Duval sur du papier parchemin dans les dimensions de 34,5 x 53,8 cm, la carte comporte un cartouche qui s’écrit et se lit comme suit : (Le Canada faict par le Sr de Champlain. ou sont La Nouvelle France La Nouvelle Angleterre La Nouvelle Holande La Nouvelle Suede La Virginie & c. Avec les Nations voisines et autres Terres nouvellement decouvertes. Suivant les Memoires de P. du Val Geographe du Roy. A Paris en l’Isle du Palais. Avec Privilege 1664) | Germain Martin

Dans le cadre des fêtes du 375e anniversaire de Sorel-Tracy, le collectionneur Denis St-Martin présente, chaque dernier mardi du mois et tout au long de l’année 2017, une série de douze petites chroniques historiques reliées à l’histoire de Saurel et tirées de livres, de manuscrits, de cartes d’époque, tous des originaux de sa Collection. Voici la quatrième à propos de la carte de Champlain Duval de 1664.

Publicité
Activer le son

Cette très rare et magnifique carte géographique est un original de 1664, réalisé par le géographe Pierre Duval à partir de la matrice en cuivre de la carte dessinée par Samuel de Champlain en 1616. C’est chez un antiquaire spécialiste de livres anciens et d’estampes anciennes que Denis St-Martin découvrait il y a plus de dix ans, cette authentique carte ancienne du XVIIe siècle.

Avant d’imprimer cette version, Duval y apporta les dernières découvertes de l’époque. Toutefois, le nom de Sorel ne s’y retrouve pas puisque le régiment de Carignan-Salière ne devait arriver dans la région qu’en 1665. Néanmoins, la rivière Richelieu y apparait sous son nom d’aujourd’hui de même que le nom Canada; la frontière avec la Nouvelle-Angleterre y est bien tracée, le nom des principales nations amérindiennes s’y retrouve, de même que Beau Port, Quebec et Trois Rivieres; des dizaines de rivières et de lacs sont identifiés et portent encore les mêmes noms.

image