22 mars 2016
La Chambre de commerce se retire de l’événement
Par: Julie Lambert
La Chambre de commerce se dissocie désormais de la fête qui aura lieu au centre-ville cet été, du 6 au 9 juillet. | Photo: TC Média - Pascal Cournoyer

La Chambre de commerce se dissocie désormais de la fête qui aura lieu au centre-ville cet été, du 6 au 9 juillet. | Photo: TC Média - Pascal Cournoyer

Alors qu’elle avait annoncé officiellement la mise en place du Tour du carré la semaine dernière, la Chambre de commerce et d’industrie Sorel-Tracy se retire de l’événement après que la Ville de Sorel-Tracy ait décidé de prendre en main l’organisation d’une fête au centre-ville cet été.

Publicité
Activer le son

Le président de la Chambre de commerce, Jean-Christian Clément, a appris la décision de la municipalité, le 21 mars dernier, au même moment que l’ensemble des commerçants, tenanciers et restaurateurs présents lors de la rencontre organisée par la Ville.

Il croyait que la rencontre allait servir à parler de l’implication de Sorel-Tracy dans le projet, souligne-t-il. Son organisme avait déposé, la semaine dernière, une demande d’autorisation pour notamment bloquer les rues du centre-ville afin de tenir l’événement du 6 au 9 juillet.

La demande a toutefois été refusée par la Ville, en séance extraordinaire, le 21 mars. M. Clément raconte avoir tenté, depuis la fin février, de rencontrer la municipalité à ce sujet. Mais pour des raisons de conflits d’horaire de part et d’autre, cette rencontre a été repoussée à plusieurs reprises.

« Je pensais que c’était le but de notre rencontre lundi [21 mars], mais en arrivant, j’ai eu la surprise de voir une vingtaine de personnes dans la salle. Nous attendions toujours une réponse concernant notre demande qui devait être discutée en assemblée publique. La demande a finalement été rejetée en soirée », a-t-il expliqué.

La façon de la municipalité d’annoncer sa décision a déplu à la Chambre de commerce qui ne s’est pas sentie écoutée, souligne-t-il. Elle s’est d’ailleurs officiellement retirée du projet pour laisser la Ville se charger du dossier.

« Il y avait une discordance entre la façon de faire les choses et les gens présents lors de la rencontre. On nous a mis en boîte un peu. Nous resterons disponibles pour les commerçants, mais nous ne pouvions pas travailler dans ces conditions », mentionne-t-il.

L’instigateur du mouvement citoyen sur Facebook, Yves Allard, s’est également dit surpris par la décision de la Ville de Sorel-Tracy. Après une mûre réflexion, il a décidé de se retirer du projet.

« J’ai été perplexe envers la façon de faire de la Ville. J’ai organisé ce mouvement pour une bonne cause. Notre but était qu’une fête se déroule au centre-ville. Il va y en avoir une alors mon but est atteint. »

Rappelons que le maire de Sorel-Tracy, Serge Péloquin, a annoncé le 21 mars que la Ville coordonnerait l’événement principalement pour une raison de sécurité. De plus, la demande de la Chambre de commerce requérait de toute façon une implication importante de la municipalité.

« Nous avons eu plusieurs personnes intéressées à mettre en place une activité. On nous demandait beaucoup de soutien au niveau technique, ce qui impliquait beaucoup plus de fonds que ce que la Ville investira en coordonnant elle-même le projet », mentionne le maire.

À lire aussi:

Remplacement du Festival de la gibelotte : la Ville prend les choses en main

– « Il est minuit moins une » – Jean-Christian Clément

– Des commerçants mettent en place 4 jours de festivités

– Les conseillers se désolent de l’annulation du Festival de la gibelotte

image