20 mai 2016
La carrière de Bernadette Renaud reconnue
Par: Sarah-Eve Charland
L’auteure Bernadette Renaud. | TC Média - Julie Lambert

L’auteure Bernadette Renaud. | TC Média - Julie Lambert

Le prix de littérature jeunesse de l’Association des auteurs de la Montérégie a été nommé en hommage à l’auteure à succès et résidente de Contrecœur, Bernadette Renaud, qui a accepté cet honneur bien modestement.

Publicité
Activer le son

L’auteure à l’origine de plusieurs livres à succès comme Bach et Bottine et Émilie, la baignoire à pattes ainsi que de quelques scénarios de Watatatow a été surprise d’être honorée.

« Je considérais qu’il y avait des auteurs de littérature jeunesse ayant écrit plus de livres que moi. L’Association m’a peut-être choisie parce que je multidisciplinaire », croit-elle.

Le Grand prix littérature jeunesse, décerné par l’Association des auteurs de la Montérégie, s’intitule depuis 2016 le Prix Bernadette-Renaud. « C’est une auteure prolifique qui a marqué le Québec par ses histoires », explique Martine Richard de l’Association.

Le prix 2016 a été remis à l’auteure Mylène Arpin pour son livre jeunesse Curieux de nature.

Mme Renaud a elle-même remporté ce prix à deux reprises; pour l’album pour enfant Les gros bisous et pour le roman Perdu dans la brume. Elle a également déjà gagné le prix de littérature pour adulte avec le livre Funambule des temps nouveaux.

« Ma carrière est plus derrière que devant moi. C’est tout à fait normal de penser et d’encourager la relève. Je n’ai pas pu m’empêcher de donner quelques trucs aux lauréats. Il faut écrire ce qu’on a envie d’écrire. Sinon, il y a un caractère d’authenticité qui ne sera pas là dans le livre », affirme-t-elle.

Une carrière florissante

Mme Renaud a commencé sa carrière en 1976 en publiant son livre Émilie, la baignoire à pattes qui a été vendu constamment pendant 20 ans, raconte-t-elle. « C’est le premier bestseller québécois pour un roman pour enfant. »

Elle a gagné le prix du Conseil des arts du Canada et le prix de l’Association pour l’avancement des sciences et des techniques de la documentation, ce qui a permis à son livre d’être disponible dans toutes les bibliothèques du Québec à l’époque.

« Ce sont les idées qui nous choisissent et non l’inverse. J’étais aussi enseignante au primaire. Je connaissais donc très bien les enfants », mentionne-t-elle.

Elle a aussi écrit le scénario et le livre de Bach et Bottine. Elle a également collaboré à l’écriture de quatre épisodes de Watatatow, ce qui lui a permis d’être nommée dans la catégorie « Meilleur texte pour une émission ou série jeunesse » aux Prix Gémeaux en 1992.

En plus d’écrire plusieurs manuels scolaires, elle a aussi rédigé plusieurs romans pour adultes comme la série Les chemins d’Ève et Un homme comme tant d’autres.

image