10 juillet 2015
La capitainerie ne serait livrée qu’à la Fête du travail
Par: Louise Grégoire-Racicot
La nouvelle capitainerie, imaginée par l’architecte Daniel Cournoyer, ne ressemble en rien à celle qui l’a précédée. | TC Média - Pascal Cournoyer

La nouvelle capitainerie, imaginée par l’architecte Daniel Cournoyer, ne ressemble en rien à celle qui l’a précédée. | TC Média - Pascal Cournoyer

La capitainerie de la Marina Saurel n’ouvrira vraisemblablement pas ses portes avant la Fête du travail. C’est du moins ce que croient le maire de Sorel-Tracy, Serge Péloquin et le commodore de la marina, Gaétan Bélanger.

La livraison d’une main courante (rampe) devant border la galerie du 2e étage force à reporter la fin du projet, précise M. Péloquin, « d’autant que c’est un élément essentiel pour assurer la sécurité des gens qui y circuleront pour se rendre au restaurant. »

Les travaux sont très avancés, a-t-il spécifié, et l’intérieur du bâtiment qui a fait peau neuve, est plus attrayant que jamais. « Mais il ne sera pas possible d’ouvrir avant la fin de l’été. »

Les travaux d’aménagement extérieurs sont pratiquement terminés. Le stationnement a été agrandi et tous y auront accès en tout temps, membres ou pas de la marina.

La guérite de l’entrée a disparu, comme le petit bâtiment de l’entrée. « À la Ville, on a le souci de démocratiser l’accès à ce site qui est public », insiste le maire.

Rappelons que c’est en août 2014 que le conseil municipal sorelois a octroyé ce contrat de réfection de la capitainerie pour 1,8 M$ avant taxes, à Construction Sorel. Les travaux ont débuté à l’automne et devaient s’échelonner jusqu’à l’ouverture de la saison du nautisme, au mois de mai 2015.

« Chose certaine, ce projet respecte le budget alloué » , a insisté le maire.

Un décalage important

De son côté, le commodore Bélanger trouve que cette réfection a pris trop de temps. « Il y a un décalage important entre l’échéancier prévu et celui qu’on a. Ce qui fait qu’on n’a pas pu organiser d’activités pour l’été, ce qui affecte le côté social de notre marina. Mais les gens comprennent et on ne reçoit pas trop de plaintes. »

Mais, remarque-t-il, l’étage aménagé est plus beau que jamais, plus lumineux aussi. «Ce sera un endroit de fierté pour la région», dit-il.

Reste qu’on n’a pas encore trouvé de concessionnaire pour le restaurant. « Même si on souhaite qu’il soit ouvert à l’année longue, la saison de pointe est courte et il devra investir de l’argent dans les équipements qui sont réduits au minimum. La Ville a tenté de recruter un restaurateur qui a déjà un établissement mais sans succès. »

Restaurateur recherché

La déléguée au développement commercial de Sorel-Tracy, Julie Salvail n’a pas encore déniché un restaurateur qui acceptera d’opérer le restaurant logé dans le nouvel édifice de la Marina Saurel.

Tant que la construction du local ne sera pas terminée, elle aura fort à faire pour convaincre un homme d’affaires de s’y installer. Surtout que la Ville souhaiterait opérer ce restaurant à l’année longue, ce qui n’a jamais été tenté auparavant.

«Jusqu’à maintenant on ne pouvait louer, ne sachant pas quand les locaux seraient prêts. D’autant qu’il faut ensuite que ce concessionnaire obtienne un permis de vente d’alcool, ce qui demande généralement au moins trois mois. Mais je continue le processus de recherche », précise-t-elle.

Idéalement, ce resto devra servir des petits déjeuners de même que des repas légers le midi et, le soir, opérer un resto-bar et ce, sept jours par semaine.

« Aussi avions-nous pensé qu’un restaurateur actuel pourrait opérer une deuxième place d’affaires dans Sorel-Tracy, ce qui faciliterait tant l’inventaire que l’embauche de personnel, selon l’achalandage. »

L’endroit est magnifique et sera d’accès facile pour tous, souligne Mme Salvail.

De bonnes conditions

La Ville est aussi ouverte aux propositions dit-elle. Le prix du loyer est fort accessible et la place est celle qui sera la plus proche du fleuve dans la région.

Déjà les équipements du resto précédent ont été réinstallés, dit-elle, ce qui n’empêchera pas le nouveau locataire d’en ajouter, souligne-t-elle comme il devra fournir vaisselle et ustensiles.

image