11 août 2016
La candidature du Biophare sera révisée, assure le ministre
Par: Sarah-Eve Charland
La coordonnatrice au ministère de la Culture et des Communications Élizabeth Carmichael, le directeur général du Biophare Marc Mineau, le président du Biophare Pierre Plante, le ministre Luc Fortin et le député de Richelieu, Sylvain Rochon. | Tirée de Facebook

La coordonnatrice au ministère de la Culture et des Communications Élizabeth Carmichael, le directeur général du Biophare Marc Mineau, le président du Biophare Pierre Plante, le ministre Luc Fortin et le député de Richelieu, Sylvain Rochon. | Tirée de Facebook

La candidature du Biophare pour le Programme d’aide au fonctionnement pour les institutions muséales (PAFIM) sera révisée. C’est du moins ce qu’a promis le ministre de la Culture et des Communications, Luc Fortin, lors de sa visite le 4 août à Sorel-Tracy.

Le ministre a respecté son engagement fait en juin auprès du député de Richelieu, Sylvain Rochon, à la suite du dépôt de deux pétitions totalisant plus de 2200 signatures. « Ça s’est passé de façon satisfaisante. Il y aura une réévaluation du dossier », affirme l’attaché presse du député, Jean Bigué.

L’institution s’était vu refuser une aide financière au printemps dernier. Le ministère jugeait que, par sa vocation de mise en valeur du patrimoine naturel, l’organisme ne correspond pas aux champs de compétences muséales qui couvrent le patrimoine, les arts, les lettres et l’industrie culturelle.

« Avec ce que le ministre a constaté sur place, il affirmé qu’il était clair qu’il y avait peut-être eu une mal-interprétation de la mission du Biophare. Il devrait y avoir une révision », affirme le directeur général du Biophare, Marc Mineau.

Toutefois, si le dossier est révisé de façon favorable, le Biophare ne pourra soumettre sa candidature seulement qu’en 2019 puisqu’il s’agit d’un plan de financement triennal. L’appel de candidature pour 2016 s’est terminé au printemps.

Ces informations ont été confirmées par l’attaché de presse du ministre Luc Fortin, Karl Filion. « Il y aura un projet de révision lors du prochain appel de candidature en 2019. Le ministre a apprécié sa visite. Il a honoré sa promesse qui avait pour objectif de visiter les expositions et le musée. »

« Il va falloir continuer à être innovateur dans le domaine muséologique. On va travailler fort pour présenter un excellent dossier en 2019. Il est évident qu’on va leur rappeler cette méprise », a conclu M. Mineau.

Un petit cadeau

Le ministre n’est pas parti en laissant le directeur général du Biophare les mains vides. Marc Mineau a fait part de ses inquiétudes face aux compressions imposées aux commissions scolaires.

En effet, la Commission scolaire de Sorel-Tracy ne donne plus d’argent, depuis quelques années, pour financer une activité destinée aux élèves de 5e et 6e année.

Pendant l’hiver, ces élèves visitaient le Biophare et créaient une œuvre qui allait être exposée l’été suivant, au parc Regard-sur-le-Fleuve. Le ministre a donc promis un financement de 5000$ pour l’édition 2017 de cette activité.

image