3 novembre 2020
La campagne d’achat local se poursuit jusqu’au 1er janvier
Par: Sébastien Lacroix
La CCIST a dressé un premier bilan de la campagne d’achat local lancée le 15 juillet dernier.
Photo – capture d’écran

La CCIST a dressé un premier bilan de la campagne d’achat local lancée le 15 juillet dernier. Photo – capture d’écran

Lancée cet été pour donner du souffle aux commerçants en période de pandémie, la campagne d’achat local « J’ai trouvé à Sorel-Tracy » se poursuivra jusqu’à la fin de l’année et possiblement encore plus longtemps.

Publicité
Activer le son

C’est ce qu’a fait savoir la Chambre de commerce et d’industrie de Sorel-Tracy (CCIST), le 29 octobre, lors d’une rencontre par vidéoconférence au cours de laquelle elle a dressé un premier bilan de l’opération.

Plusieurs témoignages sur le terrain recueillis par la CCIST ont d’ailleurs confirmé que les consommateurs sont de plus en plus sensibles à l’importance d’acheter dans les commerces de Sorel-Tracy et que la culture de l’achat local est en train de changer.

« C’est quasiment devenu gênant de dire qu’on est allé à Boucherville », a fait valoir le directeur général de la CCIST, Sylvain Dupuis, qui admet que la concurrence demeure tout de même forte avec des entreprises de commerces électroniques comme Amazon et avec les grandes surfaces.

Parmi les actions qui s’en viennent d’ici le 1er janvier, la CCIST a fait savoir qu’elle imprimera et distribuera le Magazine à la Une. Un outil de promotion qui permettra à des petits commerces de se faire connaître. Toujours dans une optique de promotion de ses membres, elle relancera les entrevues du mardi matin à la radio jusqu’au 20 décembre.

La CCIST, en collaboration avec Desjardins, Rio Tinto Fer et Titane et la Ville de Sorel-Tracy a également lancé une carte-cadeau bonifié. En achetant une carte-cadeau de 50 $ chez un commerçant participant, le consommateur recevra un boni de 10 $.

Il y a également un défi de huit semaines d’achat local qui sera lancé. Un sondage sera également mené auprès des commerçants pour bien cibler les actions futures.

« J’aimerais que [la campagne d’achat local] se poursuive dans le temps. Parce qu’éventuellement, on aura un autre été et on veut pouvoir en profiter », a fait savoir le directeur général de la CCIST.

Le maire de Sorel-Tracy, Serge Péloquin, s’est quant à lui dit satisfait de la campagne « J’ai trouvé à Sorel-Tracy ». « On sent que maintenant, de plus en plus, les gens sont prêts à faire l’effort [d’acheter localement] », a-t-il souligné.

Il en a profité pour souligner les efforts de la ville pour rendre le centre-ville plus attrayant, par le verdissement, l’embellissement, la réappropriation de l’espace public et les efforts de revitalisation.

La trentaine de membres qui ont assisté à la rencontre virtuelle ont également pu voir les maquettes qui seront proposées aux propriétaires des rues Augusta, du Prince et du Roi pour donner un nouveau look plus vintage au centre-ville.

Le maire a également démontré de l’ouverture à ce que le programme mis de l’avant pour les terrasses extérieures, cet été, soit prolongé en 2021 et possiblement plus. « C’est dans notre vision de l’appropriation de l’espace public », a-t-il laissé entendre.

image