16 décembre 2020
Patinage artistique
Kim DeGuise Léveillée intègre l’équipe du Québec pour une neuvième fois
Par: Jean-Philippe Morin

La patineuse soreloise Kim DeGuise Léveillée fait partie d’Équipe Québec pour une neuvième fois depuis 2008. Photo gracieuseté

Si plusieurs sports sont sur pause à l’heure actuelle, ce n’est pas le cas du patinage artistique, qui peut continuer en respectant les règles sanitaires. Et ce n’est pas Kim DeGuise Léveillée qui va s’en plaindre.

Publicité
Activer le son

La Soreloise s’est qualifiée pour les Défis de Patinage Canada grâce à une belle performance lors d’une compétition réalisée en mode virtuel. Elle fait aussi partie des neuf Québécoises à s’être taillé un poste avec Équipe Québec. Il s’agit d’une neuvième fois en 13 ans qu’elle réussit à faire partie de l’équipe provinciale.

« C’est une vraie fierté pour moi. Je suis tellement reconnaissante, c’est une chance en or. On est comme une belle famille », se réjouit la représentante du Club de patinage artistique (CPA) de Sorel-Tracy.

Fait particulier : elle ne peut pas dévoiler le pointage qui lui a permis d’intégrer l’équipe.

« En fait, on n’a pas réalisé une compétition, mais bel et bien une audition. Selon les termes du gouvernement, il n’est pas permis de faire des compétitions. Donc on a eu accès à des liens privés qui nous donnaient des résultats, mais ils ne sont pas publics. Patinage Québec s’est tout de même basé sur ces résultats pour déterminer qui faisait partie d’Équipe Québec. Je connais donc mon résultat, mais je ne peux pas le dévoiler… je peux seulement dire que j’ai fait l’équipe! », lance en riant Kim DeGuise Léveillée, qui s’entraîne en sports-études à Sainte-Julie.

Sa performance lui permettra donc de participer aux Défis de Patinage Canada qui auront lieu du 8 au 14 janvier. Sauf qu’étant donné le contexte actuel, elle doit enregistrer sa performance à l’avance d’ici le 18 décembre. Elle doit filmer autant son programme court que son programme long à l’intérieur de trois jours. Lorsqu’elle sera prête, elle devra réserver un arbitre (sur Zoom ou en présentiel) qui assistera à la performance. Les deux programmes seront filmés et les vidéos sont envoyées à Patinage Québec qui compilera les enregistrements vidéo de toutes les concurrentes afin que des juges puissent les évaluer.

« C’est assez particulier comme situation! Les compétitrices ne patinent pas toutes en même temps, on est toutes dans notre coin de pays. Au final, on est quand même chanceuses d’avoir la possibilité de se motiver pour s’entraîner en ayant un but à atteindre », indique la patineuse.

Son but est clair : se tailler une place parmi les 12 premières de la compétition des Défis de Patinage Canada, ce qui lui permettra d’accéder aux Championnats canadiens de patinage artistique prévus à la mi-février, à Vancouver. On ignore encore s’ils se tiendront en présentiel ou en virtuel.

Une pandémie salutaire

Au même moment l’an dernier, Kim DeGuise Léveillée marchait à l’aide de béquilles. Elle ignorait à quoi sa saison 2020 allait ressembler en raison de sa blessure à la cheville. La Soreloise a recommencé à patiner progressivement pendant un mois avant que la pandémie s’interpose. De mars jusqu’à la fin juin, elle n’a pu toucher la glace.

Après un mois à patiner de façon sporadique, ce n’est que vers la fin juillet que l’entraînement a été plus assidu. Ce repos de quelques mois a été salutaire et lui a permis de guérir complètement sa cheville.

« Je suis très satisfaite de ma saison jusqu’à maintenant. Je ne m’attendais pas, avec la blessure que j’avais, de pouvoir continuer en 2020. La pandémie m’a permis de revenir en forme, même si le retour était un peu difficile. Je n’aurais pas pu prendre ce temps-là pour bien guérir et continuer sans douleur », conclut-elle.

image