16 juin 2015
Kaïn promet de mettre le party dans la place
Par: Julie Lambert
Le groupe Kaïn sera sur la scène du quai Richelieu le 3 juillet, à 20h30, tout juste avant le spectacle de Vincent Vallières. | Photo : Gracieuseté

Le groupe Kaïn sera sur la scène du quai Richelieu le 3 juillet, à 20h30, tout juste avant le spectacle de Vincent Vallières. | Photo : Gracieuseté

Près de 10 ans après son premier succès Parle moi d’toi, le groupe Kaïn attire toujours les foules avec ses chansons simples et festives. Le groupe promet un gros party lorsqu’il viendra chanter le 3 juillet lors du Festival de la gibelotte.

Le chanteur de la formation, Steve Veilleux, a bien hâte de commencer la tournée des festivals cet été. L’artiste souligne qu’il y avait bien longtemps que la formation n’avait pas fait un arrêt à Sorel-Tracy. Soulignant en garder des bons souvenirs, il envisage déjà une très belle soirée.

« On va se payer la traite. On a travaillé très fort pour que le show soit un gros party. On aime faire ça. Nous prenons très au sérieux de faire en sorte que les gens s’amusent. Le spectacle est un portrait de nos cinq albums », souligne-t-il.

Née en 2004, la formation originaire de Drummondville a cumulé les hits au fil des années. Lors de la soirée, de nombreux succès pourront être entendus comme Adam et Ève, Embarque ma belle, Mexico, L’amour du jour, À moitié moins heureux, Comme dans l’temps et La tête en l’air.

Sans viser le sommet

En pleine tournée de son dernier album Pleurer pour rire, paru en novembre 2013, le groupe est content de compter autant de dates à son horaire.

Le monde de la musique a évolué depuis ses débuts, souligne M. Veilleux. Selon lui, le milieu du disque est en pleine crise. Il y a eu une évolution, mentionne-t-il, mais elle ne s’est pas faite à tous les niveaux.

Les nouvelles technologies ne permettent plus de vendre de disques et les artistes doivent diversifier les moyens pour se faire connaître, mais aussi survivre, pense le chanteur.

« Il y a des artistes qui émergent en quantité industrielle avec les émissions de variétés. On leur donne une illusion du milieu. Du jour au lendemain, ils deviennent des stars et retrouvent la réalité peu après. Nous avons dû travailler fort pour arriver où nous en sommes et on n’a pas la prétention de dire qu’on se trouve au top même si les choses marchent bien »

La flamme encore allumée

L’artiste pense que le succès du groupe provient de sa simplicité. « Les gens s’approprient nos chansons. Elles sont simples, viennent du cœur et sont honnêtes. On a du plaisir à les faire et ce plaisir est contagieux », pense-t-il.

Après la présentation d’un spectacle acoustique cette année et un autre en formule festival cet été, le groupe fera une tournée en Suisse et en France à l’automne.

La tournée du dernier album devrait aussi se terminer en 2015. Par la suite, les musiciens envisagent de retourner en studio, mentionne M. Veilleux.

« On pense toujours prendre une pause. On se dit chaque fois que c’est peut-être fini. C’est difficile d’arrêter du jour au lendemain. Nos salles sont encore pleines et le soutien des gens allume encore notre étincelle », conclut le chanteur.

Pour de l’information ou des billets, les gens peuvent se rendre sur le site Internet du Festival de la gibelotte au www.festivalgibelotte.qc.ca.

image