7 juin 2016
Jugé dangereux, le bâtiment sera complètement démoli
Par: Julie Lambert
Un incendie a complètement détruit le bâtiment historique au coin des rues Charlotte et de la Reine, dans la nuit du 8 au 9 mai. | TC Média - Pascal Cournoyer

Un incendie a complètement détruit le bâtiment historique au coin des rues Charlotte et de la Reine, dans la nuit du 8 au 9 mai. | TC Média - Pascal Cournoyer

Un incendie a complètement détruit le bâtiment historique au coin des rues Charlotte et de la Reine, dans la nuit du 8 au 9 mai. | TC Média - Pascal Cournoyer

Un incendie a complètement détruit le bâtiment historique au coin des rues Charlotte et de la Reine, dans la nuit du 8 au 9 mai. | TC Média - Pascal Cournoyer

Un incendie a complètement détruit le bâtiment historique au coin des rues Charlotte et de la Reine, dans la nuit du 8 au 9 mai. | TC Média - Pascal Cournoyer

Un incendie a complètement détruit le bâtiment historique au coin des rues Charlotte et de la Reine, dans la nuit du 8 au 9 mai. | TC Média - Pascal Cournoyer

Un incendie a complètement détruit le bâtiment historique au coin des rues Charlotte et de la Reine, dans la nuit du 8 au 9 mai. | TC Média - Pascal Cournoyer

Un incendie a complètement détruit le bâtiment historique au coin des rues Charlotte et de la Reine, dans la nuit du 8 au 9 mai. | TC Média - Pascal Cournoyer

Un incendie a complètement détruit le bâtiment historique au coin des rues Charlotte et de la Reine, dans la nuit du 8 au 9 mai. | TC Média - Pascal Cournoyer

Un incendie a complètement détruit le bâtiment historique au coin des rues Charlotte et de la Reine, dans la nuit du 8 au 9 mai. | TC Média - Pascal Cournoyer

Un incendie a complètement détruit le bâtiment historique au coin des rues Charlotte et de la Reine, dans la nuit du 8 au 9 mai. | TC Média - Pascal Cournoyer

Un incendie a complètement détruit le bâtiment historique au coin des rues Charlotte et de la Reine, dans la nuit du 8 au 9 mai. | TC Média - Pascal Cournoyer

Un incendie a complètement détruit le bâtiment historique au coin des rues Charlotte et de la Reine, dans la nuit du 8 au 9 mai. | TC Média - Pascal Cournoyer

Un incendie a complètement détruit le bâtiment historique au coin des rues Charlotte et de la Reine, dans la nuit du 8 au 9 mai. | TC Média - Pascal Cournoyer

Un incendie a complètement détruit le bâtiment historique au coin des rues Charlotte et de la Reine, dans la nuit du 8 au 9 mai. | TC Média - Pascal Cournoyer

Un incendie a complètement détruit le bâtiment historique au coin des rues Charlotte et de la Reine, dans la nuit du 8 au 9 mai. | TC Média - Pascal Cournoyer

Un incendie a complètement détruit le bâtiment historique au coin des rues Charlotte et de la Reine, dans la nuit du 8 au 9 mai. | TC Média - Pascal Cournoyer

Un incendie a complètement détruit le bâtiment historique au coin des rues Charlotte et de la Reine, dans la nuit du 8 au 9 mai. | TC Média - Pascal Cournoyer

Un incendie a complètement détruit le bâtiment historique au coin des rues Charlotte et de la Reine, dans la nuit du 8 au 9 mai. | TC Média - Pascal Cournoyer

Un incendie a complètement détruit le bâtiment historique au coin des rues Charlotte et de la Reine, dans la nuit du 8 au 9 mai. | TC Média - Pascal Cournoyer

Un incendie a complètement détruit le bâtiment historique au coin des rues Charlotte et de la Reine, dans la nuit du 8 au 9 mai. | TC Média - Pascal Cournoyer

Un incendie a complètement détruit le bâtiment historique au coin des rues Charlotte et de la Reine, dans la nuit du 8 au 9 mai. | TC Média - Pascal Cournoyer

Un incendie a complètement détruit le bâtiment historique au coin des rues Charlotte et de la Reine, dans la nuit du 8 au 9 mai. | TC Média - Pascal Cournoyer

Un incendie a complètement détruit le bâtiment historique au coin des rues Charlotte et de la Reine, dans la nuit du 8 au 9 mai. | TC Média - Pascal Cournoyer

Un incendie a complètement détruit le bâtiment historique au coin des rues Charlotte et de la Reine, dans la nuit du 8 au 9 mai. | TC Média - Pascal Cournoyer

Un incendie a complètement détruit le bâtiment historique au coin des rues Charlotte et de la Reine, dans la nuit du 8 au 9 mai. | TC Média - Pascal Cournoyer

Un incendie a complètement détruit le bâtiment historique au coin des rues Charlotte et de la Reine, dans la nuit du 8 au 9 mai. | TC Média - Pascal Cournoyer

Un incendie a complètement détruit le bâtiment historique au coin des rues Charlotte et de la Reine, dans la nuit du 8 au 9 mai. | TC Média - Pascal Cournoyer

Un incendie a complètement détruit le bâtiment historique au coin des rues Charlotte et de la Reine, dans la nuit du 8 au 9 mai. | TC Média - Pascal Cournoyer

Un incendie a complètement détruit le bâtiment historique au coin des rues Charlotte et de la Reine, dans la nuit du 8 au 9 mai. | TC Média - Pascal Cournoyer

Un incendie a complètement détruit le bâtiment historique au coin des rues Charlotte et de la Reine, dans la nuit du 8 au 9 mai. | TC Média - Pascal Cournoyer

Un incendie a complètement détruit le bâtiment historique au coin des rues Charlotte et de la Reine, dans la nuit du 8 au 9 mai. | TC Média - Pascal Cournoyer

Un incendie a complètement détruit le bâtiment historique au coin des rues Charlotte et de la Reine, dans la nuit du 8 au 9 mai. | TC Média - Pascal Cournoyer

Un incendie a complètement détruit le bâtiment historique au coin des rues Charlotte et de la Reine, dans la nuit du 8 au 9 mai. | TC Média - Pascal Cournoyer

Après l’analyse de deux firmes d’ingénieurs, l’ancien bâtiment de la Sincennes-McNaughton Line, situé sur la rue Charlotte, sera complètement démoli en raison de sa dangerosité à la suite d’un incendie qui l’a ravagé en mai dernier.

Depuis quelques semaines, la Ville de Sorel-Tracy attendait avec impatience le rapport des ingénieurs sur les dommages causés à la structure.

À la suite d’une rencontre qui a eu lieu aujourd’hui, le verdict est tombé : la structure est instable et potentiellement dangereuse. Pour s’assurer de la sécurité des résidents, le maire de la municipalité, Serge Péloquin, a autorisé sa démolition immédiate.

Les travaux seront effectués dans les deux prochains jours. Même s’il est peiné d’avoir dû prendre cette décision, le maire Péloquin assure que le projet de réhabilitation du site par le Centre des arts contemporains du Québec est toujours sur la table.

« On aurait bien aimé conserver les murs existants, mais la sécurité des citoyens devenait préoccupante. Malgré la démolition, la brique sera conservée afin de la réutiliser pour rappeler l’historique du site dans l’architecture d’un nouvel édifice », a réagi M. Péloquin.

Rappelons que l’incendie, qui pourrait être d’origine criminelle, avait été maîtrisé dans la nuit du 9 mai par un important dispositif de pompiers provenant de Sorel-Tracy, Contrecœur et de Saint-Roch-de-Richelieu. Malgré les efforts déployés par la quarantaine de sapeurs, le bâtiment a été complètement ravagé par les flammes.

Intervention au conseil municipal

La résidente de la rue de la Reine et ancienne conseillère municipale, Corina Bastiani, avait soulevé son inquiétude face à la dangerosité du site laissé à l’abandon depuis l’incendie lors de la dernière assemblée publique du 6 juin.

« C’est un lieu assez achalandé. La clôture a été déplacée par certains résidents et la rue est encore barrée en dessous du pont. Présentement, rien ne bouge. Il y a beaucoup de détritus, de tôles et une forte odeur provenant du bâtiment. C’est inquiétant puisque c’est un secteur où il y a beaucoup d’enfants. Lorsqu’il y aura des travaux allez-vous pouvoir avertir les citoyens qui sont les premiers concernés? », a-t-elle mentionné aux membres du conseil.

Lors de cette assemblée, le maire avait souligné que les investigations étaient toujours en cours pour savoir si la structure du bâtiment était assez solide.

« C’est instable. Nous ne pouvons envoyer personne là-dedans tant que ce n’est pas solidifié. Les autres infrastructures n’ont pas été touchées. Le site sera nettoyé. Pour le moment, on attend des réponses de nos assureurs pour décider d’un plan », a assuré le maire.

À lire aussi:

« On va répondre aux besoins exprimés par les artistes » – Dominique Rolland

– Un symbole historique qui s’envole en fumée

– Le projet du Centre des arts contemporains n’est pas compromis, selon le maire

– Un technicien en scène d’incendie enquête

image