12 août 2021
Jocelyn Daneau veut améliorer la réputation de la Ville de Sorel-Tracy et relancer le développement durable
Par: Alexandre Brouillard

Le candidat à la mairie, Jocelyn Daneau, s’engage à revoir l’image de marque de la Ville de Sorel-Tracy et ramener le développement durable à l’avant-plan. Photo Manning Communication

Le candidat à la mairie de Sorel-Tracy, Jocelyn Daneau, veut s’attarder à la réputation de la Ville de Sorel-Tracy et ramener le développement durable à l’avant-plan pour rendre la Ville plus attractive. Deux aspects qui, selon lui, font piètre performance.

Publicité
Activer le son

Via un communiqué, M. Daneau affirme que la réputation de Sorel-Tracy n’est pas reluisante. « […] Une bonne réputation attire les investissements et les citoyens. Comme Sorel-Tracy est à la traine depuis des années sur ces deux aspects, il doit y avoir une cause profonde. […] Il y a une relation directe entre notre réputation en retrait et notre piètre performance économique comme ville, et ce, depuis au moins 8 à 12 ans », affirme-t-il.

Le candidat à la mairie ajoute qu’il ne saurait y avoir de développement économique significatif, de nouveaux investissements privés ainsi que de nouveaux citoyens sans une amélioration marquée de la réputation de la Ville de Sorel-Tracy.

« L’aspect réputationnel est tellement important pour une organisation et donc pour une ville, surtout Sorel-Tracy, que j’en ai fait un engagement électoral que je pourrais qualifier de solennel », assure Jocelyn Daneau.

Sorel-Tracy durable

En s’inspirant de l’idée de développement durable pour favoriser la prise en compte de l’écologie et de la préservation de l’environnement lorsqu’il est question de développement social, économique ou culturel, M. Daneau propose aux Sorelois une orientation intitulée « Sorel-Tracy Durable ».

« Sorel-Tracy doit redevenir une ville engagée dans la bataille planétaire contre les changements climatiques qui tôt ou tard, nous forceront mondialement à nous unir », soutient-il dans un autre communiqué.

Il affirme que le bilan environnemental de Sorel-Tracy, au cours des dernières années, est faible et décevant. Il donne comme exemple « l’abandon de l’Agenda 21 local, l’absence de démarche formelle de développement durable à Sorel-Tracy […] Les développements résidentiels dans les secteurs boisés qui font peu de cas de la forêt et de sa préservation […] Une image de marque et une réputation qui sont encore présentées dans les médias nationaux comme l’une des villes les plus polluées au Québec ».

Pour qu’à l’horizon 2029 Sorel-Tracy soit reconnue comme la ville industrielle du développement durable au Québec et ailleurs, M. Daneau propose plusieurs solutions, dont la mise en œuvre d’un modèle de gestion écologique adapté aux besoins de la Ville, ainsi que l’adoption d’une politique de végétalisation et d’une démarche de type « Éco-Quartier ».

image