18 août 2017
Jean-Bernard Émond reprendra les couleurs de la CAQ
Par: Julie Lambert
Jean-Bernard Émond sera candidat du parti de François Legault. | Photo: TC Media – Julie Lambert

Jean-Bernard Émond sera candidat du parti de François Legault. | Photo: TC Media – Julie Lambert

Après avoir tenté sa chance lors de l’élection partielle de Richelieu en 2015, le conseiller politique Jean-Bernard Émond retentera de se faire élire en portant à nouveau les couleurs de la Coalition avenir Québec (CAQ) aux prochaines élections provinciales en 2018.

Le chef de la CAQ, François Legault, était de passage ce midi à l’Hôtel de la Rive pour en faire l’annonce.
Selon lui, son candidat possède de nombreux points communs avec lui notamment d’être un entrepreneur. M. Émond a été propriétaire-associé d’une firme de signalisation architecturale. Sa connaissance de l’économie est un atout utile, croit-il.
« C’est une personne qui connaît l’économie et Dieu sait que nous avons beaucoup de travail à faire pour créer des emplois de qualité à Sorel-Tracy et dans la région. C’est quelqu’un qui est aussi très impliqué dans son milieu. C’est un gars qui incarne le changement. Un jeune qui veut que les choses changent au Québec », a décrit M. Legault.
De son côté, le candidat a bien hâte d’aller à la rencontre des familles, des entrepreneurs et des citoyens de son comté, assure-t-il. Il veut partager les idées de son parti, mais également parler avec eux de développement économique.
« On a des entrepreneurs de qualité. On a besoin de plus de gens comme ça, de créateurs d’emplois et de richesse. J’ai hâte de discuter avec eux sur les moyens qu’on peut prendre pour relancer notre belle et grande région », a réagi M. Émond.
Selon son chef, le principal enjeu sur lequel misera son parti dans le comté est la création d’emplois de qualité en lien avec le développement de projet comme les zones industrialo-portuaires prévues à Contrecœur et à Sorel-Tracy.
« Ici, quand on regarde les salaires, ils sont 20% plus bas que la moyenne du Québec. Donc on a besoin d’emplois payants. On a déjà eu des emplois payants dans les industries lourdes qu’on a malheureusement perdus. On a des projets et des terrains de disponibles, en plus sur le bord de l’eau. Je crois que de plus en plus d’entreprises manufacturières vont rechercher des endroits qui sont accessibles par bateau et par train et c’est le cas ici, à Sorel-Tracy », a souligné le chef du parti.
M. Émond a déjà été candidat dans la circonscription de Richelieu en 2015 après la démission de la députée péquiste Élaine Zakaïb. C’est son ancien conseiller politique, Sylvain Rochon, qui avait remporté les suffrages.
« On avait connu une défaite crève-cœur il y a deux ans alors qu’il avait perdu par seulement 700 voix. Le comté de Richelieu est un comté qu’on compte bien mettre dans la bonne colonne l’an prochain pour être capable de former un gouvernement de la CAQ », a affirmé M. Legault.

image