15 juillet 2020
Bilan de fin de session parlementaire
Jean-Bernard Émond fier des gains pour la région malgré la pandémie
Par: Katy Desrosiers

Le député Jean-Bernard Émond a multiplié le travail à distance pendant la période de confinement. Photo Katy Desrosiers | Les 2 Rives ©

Le député de Richelieu, Jean-Bernard Émond, dresse un bilan positif de cette dernière session parlementaire, au cours de laquelle il a obtenu plusieurs gains pour la région, dont un appareil IRM qui bénéficiera à la population locale. Cependant, le contexte de pandémie a grandement teinté ce début d’année et cette session restera gravée dans sa mémoire.

Publicité
Activer le son

« Personne ne va en politique en pensant que dans son mandat, il arriverait quelque chose comme ça. Mon équipe et moi, il fallait être là pour répondre aux questions des gens, écouter leurs inquiétudes et leur venir en aide. Grosso modo, au bureau, on n’a pas chômé! », lance Jean-Bernard Émond.

Au plus fort de la pandémie, les appels et messages reçus des citoyens, de la communauté entrepreneuriale et du personnel de la santé, entre autres, ont plus que triplé.

Le député a pu rencontrer les gens sur le terrain seulement à deux reprises, soit lors de la journée organisée aux Promenades de Sorel pour distribuer 250 masques réutilisables conçus localement et lors d’une activité spéciale tenue pour les finissants de l’École secondaire Fernand-Lefebvre.

Les gains

Malgré les circonstances inhabituelles, le député se dit fier des gains obtenus, particulièrement de l’appareil d’IRM pour l’Hôtel-Dieu de Sorel.

Il souligne également la baisse de la taxe scolaire, dont le taux est passé de 0,17 $ du 100 $ d’évaluation à 0,10 $ du 100 $ d’évaluation, ce qui correspond à une diminution de près de 41 % de la facture des citoyens.

M. Émond note aussi l’amélioration du réseau routier régional, comme l’asphaltage de l’autoroute 30 jusqu’au boulevard Poliquin et des travaux de réfection à Saint-Aimé et Saint-Ours. Il explique être en discussion avec le ministre des Transports, François Bonnardel, afin que le projet de repavage complet du boulevard Fiset à Sorel-Tracy soit devancé.

Le travail se poursuit

Récemment, le gouvernement a modifié le modèle d’intervention d’Investissement Québec et du ministère de l’Économie et de l’Innovation, ce qui apporte de nouvelles opportunités pour le développement économique.

« Localement, il faut avoir une gouvernance économique qui est agile et prête à réagir rapidement quand on sera en mode reprise économique. Je juge qu’on peut être un peu plus prêts. […] Il y a des régions qui se comportent mieux que nous et je pense qu’on peut s’améliorer », précise-t-il.

Les groupes de citoyens, les municipalités et les organismes de développement économique peuvent soumettre leur vision du développement économique local dans un mémoire d’ici le 14 août. Dans les semaines suivantes, une journée de consultation devrait se tenir pour discuter des pistes de réflexion amenées.

Une rencontre du comité sur la fluidité des transports est prévue en août. Une somme d’argent est déjà avancée pour réaliser une étude concernant les projets de développement les plus viables parmi plusieurs comme le projet de pont Sorel-Tracy – Lanoraie, le prolongement de l’autoroute 30 et la route industrielle à Saint-Joseph-de-Sorel.

Dans les prochains mois, M. Émond poursuivra ses démarches pour ramener certains pouvoirs décisionnels dans la région en santé. Il a bon espoir que le tout se fera avant la fin de son présent mandat.

image