3 décembre 2018
Gala de boxe à Sorel-Tracy le 7 décembre
« Je m’attends à ce qu’il mette de la pression en partant » – David Théroux
Par: Jean-Philippe Morin

David Théroux remontera dans le ring le 7 décembre à la salle Jani-Ber de Sorel-Tracy près d'un an après son dernier combat. (Photo : archives/Pascal Cournoyer)

Le 7 décembre à la salle Jani-Ber de Sorel-Tracy, le boxeur sorelois David Théroux (13-3-0, 9 KO) remontera sur le ring pour la première fois en un an. Pour l’occasion, le Mexicain Abraham Gomez (28-17-1, 13 KO) voudra lui donner du fil à retordre.

« Comme je reviens d’une défaite et d’une opération à une main, je m’attends à ce qu’il commence fort et me mette de la pression en partant. Je ne pense pas qu’il puisse rivaliser contre moi techniquement. C’est clair ce que j’ai à faire », lance David Théroux au bout du fil, à quelques jours de son retour à la compétition.

Une année à décrocher

L’année 2018 a été différente pour le Sorelois. Loin des projecteurs, il se remettait peu à peu de son opération à la main, ce qui lui a permis de faire le vide mentalement.

« Ç’a fait en sorte que j’ai pu me concentrer sur l’école tout en travaillant au restaurant Les Tire-Bouchons les fins de semaine. Je suis resté occupé, mais autrement qu’avec la boxe. J’ai tout de même continué à m’entraîner, mais pas comme dans un camp d’entraînement. Ça m’a permis de faire le vide afin de repartir à neuf », souligne le pugiliste.

Maintenant qu’il est en camp d’entraînement intensif pour son prochain combat, David Théroux souligne que la transition n’a pas été si difficile à faire.

« Oui je sortais beaucoup avec mes amis cette année, mais quand est venu le temps de m’entraîner sérieusement pour mon combat, ç’a été facile. Je m’alimente bien, je m’entraîne fort. Mon entraînement a écopé en raison de mon emploi du temps et de mon travail, mais je focus sur des choses que j’ai peut-être négligées avant, comme mon poids. Il ne me reste plus beaucoup de livres à perdre, je serai donc fin prêt pour le 7 décembre », se réjouit-il.

Ses entraîneurs confiants

Son entraîneur Carl Handy, qui le prépare pour ce combat, assure que son poulain est en santé et prêt à 100% à se battre à nouveau.

« Je ne me souviens même plus à quelle main il était blessé, blague-t-il. Il faudra qu’il utilise bien son jab. Je suis confiant et je sais qu’il sera prêt. »

Pierre Bouchard, entraîneur chez Boxemontreal.com, soutient que David Théroux ne tient plus en place et a hâte de renouer avec l’action.

« Il a été très patient pour que ses deux mains soient guéries. Il est resté près du gym et il a réussi à perdre le poids qu’il avait pris. Il est stable depuis un bout. C’est un gars qui carbure à la compétition et qui va donner un excellent spectacle », assure-t-il.

Pierre Bouchard qualifie l’adversaire de David comme un boxeur durable qui n’est pas facile à lire.

« J’ai vu [Abraham Gomez] boxer quelques fois au Canada. Il ne prend pas beaucoup de risques, alors le travail de David sera d’élucider sa défensive. Ça peut être long et durer quelques rounds, il ne faut pas s’attendre à un KO au deuxième round. Dans un combat de huit rounds, il faudra qu’il dose bien son énergie », conclut-il.

Des billets sont encore en vente à partir de de 60$ au boxemontreal.com ou chez Aciers Richelieu (450 743-1265).

image