1 février 2021
Même si elle n’entrera pas à l’Académie
Jany Provost ne retient que du positif de son expérience
Par: Katy Desrosiers

Jany Provost a pu présenter sa chanson Jusqu’ici devant Lara Fabian, Gregory Charles et Ariane Moffatt. Photo capture d’écran

L’auteure-compositrice-interprète Jany Provost n’a pas été sélectionnée par le public pour participer au premier variété de Star Académie. Malgré tout, elle ne retient que du positif des rencontres et expériences vécues et son année 2021 commence déjà à se remplir de projets.

Publicité
Activer le son

Avec le milieu culturel en pause, l’aventure de Star Académie a été un des seuls moments de l’année où la jeune artiste de Saint-Roch-de-Richelieu a pu rencontrer d’autres musiciens.

« C’est un bel élargissement de réseau. Je crois que j’ai rencontré plus de gens pendant une semaine au camp de sélection que pendant toute l’année. C’est vraiment positif. C’est beaucoup d’expériences aussi, de voir le plateau, l’envers du décor. C’était le fun de rencontrer d’autres musiciens de mon niveau, qui commencent dans le domaine et d’échanger là-dessus. J’ai réfléchi beaucoup à comment je voyais ma carrière », explique Jany Provost.

La chanteuse a d’abord été sélectionnée parmi les 60 profils les plus intéressants sur 5500 inscriptions. À la fin de la première étape du camp, elle faisait partie des 30 personnes à passer à la seconde et dernière étape.

« C’est une semaine un peu en montagnes russes. Au début, on était 60. Là, t’es prise dans les 30. T’es contente, mais tu sais que dans deux jours, tu vas peut-être être éliminée. J’ai trouvé ça assez intense être filmée sans arrêt. Il y a aussi la dualité d’être en formation, parce que c’était des ateliers pour apprendre, tout en étant en évaluation. J’ai eu de la misère à gérer ça, mais finalement, j’ai quand même réussi à en retirer du positif », souligne-t-elle.

Un de ses moments forts est lorsqu’elle a présenté sa composition Jusqu’ici de son projet Audâze devant Ariane Moffatt, une musicienne qu’elle admire. « Elle m’a dit qu’elle sentait vraiment le côté aquatique dans ma chanson et mes influences jazz », précise la jeune compositrice.

À la fin du camp de sélection, Jany Provost n’a pas obtenu son laissez-passer pour le premier variété. Elle faisait partie des 10 candidats qui devaient obtenir les votes du public pour accéder au variété. Elle n’est toutefois pas celle ayant obtenu le plus de votes.

Même si elle était nerveuse de découvrir le résultat, elle a profité de cette semaine pour faire connaître sa musique au maximum. Elle a déjà reçu plusieurs commentaires positifs d’inconnus qui ont été charmés et touchés par sa musique. « Je me sens plus gonflée à bloc qu’anéantie en ce moment. Quelle opportunité ç’a été d’être parmi les 30 profils les plus intéressants sur 5500 inscriptions! Je n’en reviens même pas encore! », lance l’artiste.

Une année chargée

Soulagée de savoir à quoi ressembleront les trois prochains mois de sa vie, Jany Provost se concentre maintenant sur ses nombreux projets.

Star Académie lui aura permis de recroiser Ariane Béliveau, alias BéLi, qu’elle a connue lors de sa participation au Festival de la chanson de Granby. Les deux femmes lanceront sous peu une reprise d’une chanson qu’elles ont filmée ensemble.

Au début de l’été, une chanson issue d’une collaboration avec l’artiste Wraz, avec qui elle a étudié, sortira. La chanson, réalisée dans le cadre de Patrie innovante, dépeindra les paysages d’enfance de la musicienne d’ici.

Jany Provost fait également partie des quarts de finale du concours Ma première Place des Arts. Elle est parmi les 18 auteurs-compositeurs-interprètes et six interprètes qui se produiront sur scène le 11 avril prochain. Elle participe à des formations et du mentorat en amont.

Avec son projet Audâze, elle lancera dans les prochains mois de nouvelles compositions.

image