8 mai 2015
« J’ai appris qu’il faut toujours y croire » – Nicolas Aubé-Kubel
Par: Jean-Philippe Morin
Nicolas Aubé-Kubel a connu une bonne saison avec les Foreurs de Val-d’Or. | Photo: TC Média - Valérie Maltais

Nicolas Aubé-Kubel a connu une bonne saison avec les Foreurs de Val-d’Or. | Photo: TC Média - Valérie Maltais

En retard 3-0 dans la série les opposant au Drakkar de Baie-Comeau, puis 3-0 dans le match #4, les Foreurs de Val-d’Or auraient bien pu s’écrouler en quarts de finale de la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ). Mais le Sorelois Nicolas Aubé-Kubel et sa bande ont appris une chose dans le hockey : il ne faut jamais abandonner.

Ils ont ainsi remonté dans le match #4 et dans la série pour l’emporter en sept. Malheureusement pour eux, les champions 2014 de la Coupe Memorial se sont fait balayer en quatre matchs contre l’Océanic de Rimouski en demi-finale de la Coupe du Président.

Partie prenante de l’attaque des Foreurs avec 15 points en 17 matchs en séries, Aubé-Kubel a retenu une leçon de cette aventure.

« Il faut toujours y croire. Le moral était bas dans le vestiaire avec les gars, mais on savait qu’on pouvait revenir. Ça va me servir dans mon parcours professionnel », a confié le choix de deuxième ronde des Flyers de Philadelphie au dernier repêchage de la Ligue nationale de hockey (LNH).

De son propre aveu, la défensive a fait défaut en début de saison. L’ajout de certains joueurs est venu solidifier le noyau déjà présent.

« On a toujours été bon en offensive, mais on n’avait pas confiance en défensive », explique Nicolas Aubé-Kubel.

Une saison en dents de scie

Les Foreurs n’étaient pourtant pas destinés à connaître une bonne saison. Ils ont connu un lent départ, mais ont su bien se rattraper aux Fêtes, si bien qu’ils ont terminé au sixième rang de la LHJMQ. Ils ont d’ailleurs connu une séquence de 12 victoires en février et mars, un record de concession.

D’un point de vue personnel, Aubé-Kubel a bien commencé l’année, mais une blessure l’a ralenti en novembre, tout juste avant qu’il dispute la Série Subway.

« Je n’étais pas à 100%, alors ça jouait sur ma confiance. C’était une super expérience la Super Série Subway, mais je n’ai pas joué comme je le voulais. J’ai recommencé à reprendre confiance après Noël », admet-il.

En saison régulière, le Sorelois, qui a eu 19 ans dimanche dernier, a récolté 38 buts et 42 passes (80 points) en 61 matchs.

Une bonne impression

L’ailier droit de 5’11’’ et 196 livres termine l’école le 15 mai. Ensuite, il s’entraînera pour être prêt à faire une autre bonne impression au camp des Flyers.

Maintenant qu’il a son contrat professionnel de trois ans en poche, Aubé-Kubel entrevoit le camp professionnel différemment.

« J’ai eu de vraiment bons commentaires l’an dernier des dirigeants. J’ai même pu jouer un match hors-concours et un avantage numérique avec des super vedettes. Au prochain camp, je n’y vais plus pour décrocher un contrat professionnel, mais bien pour faire une autre bonne impression. Je veux jouer plusieurs matchs hors-concours et apprendre le plus possible. Je suis encore en mode apprentissage », conclut-il.

image