15 juin 2016
Investissement majeur de 6,3 M$ chez ArcelorMittal
Par: Sarah-Eve Charland
Usine de réduction d'ArcelorMittal à Contrecoeur. | Gracieuseté

Usine de réduction d'ArcelorMittal à Contrecoeur. | Gracieuseté

ArcelorMittal injectera 6,3 M$ dans son usine de réduction de Contrecœur au cours de la prochaine année.

Cette somme servira au remplacement de 160 tubes et de 80 mètres cubes de catalyseur afin de permettre le maintien du rendement optimal de l’installation. Un catalyseur sert à transformer le gaz de procédé en monoxyde de carbone et en hydrogène, les principaux gaz qui entrent en jeu dans le processus de réduction directe.

Ces pièces se dégradent sous l’effet de la chaleur avec le temps. C’est pourquoi l’entreprise doit procéder au remplacement de ces tubes tous les 8 à 10 ans.

L’entreprise a décidé d’agir de façon proactive en effectuant le changement dès le début de 2017 avant qu’une décroissance du rendement ne soit constatée.

« Cette décision est une nouvelle confirmation que la direction mondiale d’ArcelorMittal continue de voir l’usine de réduction [de Contrecœur] comme un élément essentiel de notre réussite », a mentionné le président-directeur général d’ArcelorMittal Produits longs Canada, Sujit Sanyal.

Les travaux se dérouleront lors d’un arrêt annuel au printemps 2017. Cet investissement permettra des retombées économiques d’environ 2,2 M$ dans la province, que ce soit en matériel, en travaux d’installation ou en services auprès de fournisseurs locaux.

Même si l’entreprise doit faire face à plusieurs défis qui se présentent sur le marché de l’acier, les usines de Contrecœur fonctionnent à pleine capacité, assure le porte-parole d’ArcelorMittal, Louis-Philippe Péloquin.

« Il y a beaucoup d’importations à bas prix de l’étranger. Ça oblige les producteurs à user de créativité pour maintenir des produits de qualité à des prix compétitifs. D’un autre côté, l’industrie de l’automobile demande à avoir des produits de qualité, ce qui nous permet de se démarquer par rapport aux importateurs étrangers », affirme-t-il.

« On est toujours en compétition avec les autres usines d’ArcelorMittal pour obtenir des fonds. Ça démontre d’une belle reconnaissance envers notre travail et nos employés. L’entreprise voit donc un bel avenir en notre usine. »

En plus de cet investissement, l’entreprise prévoit investir près de 37,5 M$ dans différents projets d’immobilisation partout au Canada dans la prochaine année.

image