10 mai 2017
Il termine 9e à un tournoi mondial de billard en fauteuil roulant
Par: Jean-Philippe Morin
Jean Roy, en action à Las Vegas | Gracieuseté

Jean Roy, en action à Las Vegas | Gracieuseté

Jean Roy, en action à Las Vegas | Gracieuseté

Jean Roy, en action à Las Vegas | Gracieuseté

Jean Roy, en action à Las Vegas | Gracieuseté

Jean Roy, en action à Las Vegas | Gracieuseté

Jean Roy, en action à Las Vegas | Gracieuseté

Jean Roy, en action à Las Vegas | Gracieuseté

Jean Roy, en action à Las Vegas | Gracieuseté

Jean Roy, en action à Las Vegas | Gracieuseté

L’accident de voiture subi par Jean Roy, de Saint-Robert, l’a cloué à son fauteuil roulant en 1998. Presque 20 ans plus tard, l’homme de 43 ans peut se vanter d’avoir terminé dans le top 10 d’un tournoi international de billard au jeu de la 8, dans la catégorie Fauteuils roulants.

Le tournoi de l’American Poolplayers Association en était un d’envergure, confirme Jean Roy. Plus de 2 300 étaient en compétition, du 3 au 7 mai, à l’Hôtel Westgate de Las Vegas. Au jeu de la 8 catégorie Fauteuils roulants, où Jean Roy a terminé 9e, une cinquantaine de concurrents s’affrontaient.

« Avant mon accident de la route, je jouais beaucoup au billard, commente le principal intéressé. […] J’ai recommencé à jouer il y a environ six ans en fauteuil roulant dans des ligues, puis je joue dans la CPA [NDLR : Canadian Poolplayers Association] Montérégie depuis un an environ. J’aime la compétition et faire des rencontres », ajoute M. Roy.

Jean Roy pratique son sport un peu partout en Montérégie avec la CPA, incluant Sorel-Tracy, Saint-Hyacinthe et sous peu à Vaudreuil-Dorion.

Un tournoi prestigieux

Le Robertois faisait partie d’une délégation de 11 joueurs qui ont représenté le billard québécois lors de ce rendez-vous annuel. Environ 250 tables étaient installées pour l’occasion.

« C’était un tournoi très amical, mais aussi très compétitif. Pendant les parties, on jouait pour gagner, mais après, on discutait de tout. C’était très plaisant de rencontrer d’autres joueurs dans la même situation que moi de partout dans le monde », souligne M. Roy.

Son objectif est de se qualifier pour un tournoi semblable l’an prochain, cette fois à Hawaï.

« Je veux toujours m’améliorer. C’est pour ça que je joue souvent. Présentement, je suis au calibre 5 sur 9, 9 étant le meilleur. Je veux augmenter de calibre dans la prochaine année », conclut le joueur de billard.

image