16 mars 2016
« Il est minuit moins une » – Jean-Christian Clément
Par: Julie Lambert

Des membres de la Chambre de commerce et d’industrie Sorel-Tracy aidés de l’instigateur du Tour du Carré, Yves Allard, mettent les bouchées doubles pour lancer des festivités en remplacement du Festival de la gibelotte du 6 au 9 juillet prochain.

Publicité
Activer le son

L’instigateur du mouvement, Yves Allard, se réjouissait de l’officialisation de la création du Tour du Carré.

« On regardait certaines avenues depuis un bout. Nous avons mis en place des équipes pour chacune des activités. L’intérêt des gens et des fournisseurs a dépassé nos attentes. Plusieurs nous ont proposé leurs services à une fraction du prix. Notre but était de nous autofinancer et d’offrir des activités gratuites aux citoyens », explique-t-il.

La formule envisagée par les organisateurs comprend la tenue d’une vente trottoir, de l’animation et des prestations musicales offertes aux différents coins de rues du centre-ville.

Une collaboration payante

Le président de la Chambre de commerce et d’industrie de Sorel-Tracy, Jean-Christian Clément, souligne que son organisation se sentait concernée par l’impact sur les commerçants si aucun événement ne se tenait cette saison.

« On a senti le momentum et nous avons décidé de ne pas les laisser tomber. L’évènement sera très local et permettra de mettre en valeur les commerçants du centre-ville. Tout le monde a décidé de mettre l’épaule à la roue. On est encore dans les délais pour réussir, mais il est minuit moins une », croit-il.

Le comité travaillera d’ailleurs avec des membres du conseil d’administration du Festival de la gibelotte pour la mise en place des courses du 1 km, 5 km et 10 km qui serviront à amasser des fonds pour sa prochaine édition.

La Chambre est aussi en contact avec la municipalité pour obtenir les autorisations nécessaires et un soutien au niveau logistique. Une campagne de financement est également prévue pour aider à l’organisation.

« Si chaque personne donne un dollar, cela nous permettra d’avoir un fonds pour commencer et cela nous démontrera le sérieux des gens et leur désir de réaliser une fête. Tout le monde va être gagnant de cette collaboration », pense M. Clément.

Le copropriétaire du restaurant Le Fougasse, Jean-Philippe Boulet, siège également sur le conseil d’administration de la Chambre de commerce. Il s’est dit très heureux de la tenue d’un événement pour soutenir les commerçants, surtout que l’achalandage habituellement accueilli au centre-ville lors du Festival était une bonne source de revenus pour eux.

« Plusieurs d’entre nous étions ébranlés par la décision du Festival. C’est le fun de savoir que quelque chose sera mis en place. On a senti une réelle volonté de travailler en partenariat. J’ai parlé à beaucoup de commerçants et tout le monde est prêt à embarquer dans la fête. On aura une belle mobilisation », conclut-il.

La Ville de Sorel-Tracy réagit

Réuni en assemblée extraordinaire, le lundi 14 mars, le conseil de ville de Sorel-Tracy a réagi à l’annonce de la Chambre de commerce.

« Il y a une volonté exprimée par de nombreux citoyens et des commerçants pour la tenue d’une fête au centre-ville avec une vente trottoir et des artistes locaux. Le conseil veut s’assurer du bon déroulement de cette fête […] On se réjouit de l’enthousiasme des artistes et des commerçants, toutefois avant de faire des annonces, il y a des questions importantes à discuter. J’ai parlé avec M. Allard et nous devions nous rencontrer prochainement, mais avant tout je voulais discuter de la situation avec mon conseil […] », de préciser le maire Serge Péloquin, en rappelant que c’est au conseil municipal de donner son autorisation pour fermer les rues du centre-ville.

Une demande a été déposée par la Chambre de commerce à la Ville de Sorel-Tracy, le 16 mars. Le conseil devrait se positionner lors d’une prochaine assemblée publique.

image