17 janvier 2017
Huit projets fous pour Foudl’Art
Par: Sarah-Eve Charland
Nathalie Bergeron donnera des ateliers de photographie. | Gracieuseté

Nathalie Bergeron donnera des ateliers de photographie. | Gracieuseté

Plus de 160 élèves de la région pourront devenir fous de l’art encore cette année alors que le projet Foudl’Art est de retour pour une cinquième édition.

Huit artistes de la région seront jumelés à huit classes d’élèves de 3e et 4e année du primaire de la région. Tous les ateliers seront animés par l’artiste-peintre Karine Bergeron.

« La première année de Foudl’Art, j’ai eu la chance de faire un projet. Cette année, je vais avoir le plaisir de suivre tous les artistes et de découvrir chaque type d’art. C’est une belle expérience qui m’attend », a-t-elle affirmé lors du dévoilement des projets le 17 janvier, en conférence de presse.

Une foule d’artistes

L’auteure de poésie Cynthia Massé, aussi étudiante à la maîtrise en littérature à l’Université de Montréal, travaillera auprès d’une classe de l’école Monseigneur-Prince à Saint-Robert. Elle élaborera avec les élèves un recueil de poésie.

Élène Dallaire proposera des ateliers de cinéma d’animation aux élèves de l’école Harold-Sheppard. L’objectif sera de créer un film d’animation avec des marionnettes qui aura pour thème les peuples iroquoiens.

L’artisane en textile Nathalie Lacasse sera jumelée avec une classe de l’école Laplume. Les élèves fabriqueront leur propre parapluie.

De son côté, l’artiste du verre Geneviève Gamache proposera aux élèves de créer un vitrail ayant pour thème les bâtiments de Sorel-Tracy afin de souligner le 375e anniversaire de la Ville.

Nicole Mongeon-Cardin, artiste en art visuel, rencontrera les élèves de l’école Saint-Roch afin de les initier à la peinture acrylique et à l’art cubiste.

La photographe Nathalie Bergeron enseignera la photographie auprès des élèves de l’école Christ-Roi à Massueville.

Serge Capistran préparera, en compagnie des élèves de l’école Au Petit Bois de Sorel-Tracy, un court métrage devant un mur vert. Le scénario, écrit par les élèves, mélangera des faits historiques de Sorel-Tracy à des faits fictifs ou fantastiques.

Mélissa Jacques présentera, de son côté, des ateliers de littérature aux élèves de l’école Monseigneur-Prince ayant pour thème Des livres en mouvement. Des albums jeunesse et des adaptations en pièce de théâtre seront notamment produits.

L’événement final où tous les projets seront présentés au public se déroulera le 24 mai à l’école secondaire Bernard-Gariépy dès 18h30.

image