19 janvier 2021
Hockey mineur suspendu jusqu’au 8 février : l’AHMBR ne lance pas la serviette
Par: Jean-Philippe Morin

Il y a encore de l’espoir pour les jeunes hockeyeurs de Sorel-Tracy d’embarquer sur une glace et jouer des matchs organisés en 2021. Photo Pascal Cournoyer | Les 2 Rives ©

Même si les mesures drastiques prises par le gouvernement en début d’année empêche la tenue d’activités sportives jusqu’au moins le 8 février, l’Association de hockey mineur du Bas-Richelieu (AHMBR) n’abandonne pas l’idée de tenir quelques semaines de hockey organisé dans la région.

Publicité
Activer le son

« On va essayer d’organiser du hockey jusqu’à la toute fin », lance d’emblée le président de l’AHMBR, Luc Desgagnés.

Ce dernier, qui dit avoir une bonne relation avec la Ville de Sorel-Tracy, croit qu’il sera possible de retarder la fermeture du Colisée Cardin de quelques semaines, si jamais l’interdiction de jouer au hockey est levée cet hiver. À Contrecœur, il sera également possible de continuer à jouer un peu plus tard.

« Si on peut commencer à la mi-février, ça donnerait quelques mois aux enfants pour pouvoir jouer. Et même si on commence à la mi-mars, ils pourraient jouer jusqu’en mai », avance M. Desgagnés.

Malgré la fermeture de l’aréna Aussant de Saint-Joseph-de-Sorel pour la saison 2020-2021, ce qui ne laisse que deux patinoires à l’AHMBR pour ses membres, Luc Desgagnés n’est pas inquiet.

« Si on a la permission de jouer, on pourrait s’entendre avec Saint-David pour utiliser l’aréna là-bas, comme on l’a fait avant le mois d’octobre quand Contrecœur était en zone rouge et qu’on ne pouvait pas y jouer. Aussi, il faut penser que parmi les 590 membres, il y aura plus de demandes de remboursement. En ce moment, on en a fait une soixantaine, donc si on se retrouve par exemple à 450 membres, on serait peut-être capable de rouler à deux arénas », explique le président du hockey mineur sorelois.

Du hockey local

Certaines associations comme Boucherville et Sainte-Julie ont déjà décidé de rembourser leurs membres et de faire une croix sur la saison 2020-2021. C’est pourquoi, selon Luc Desgagnés, il serait impensable de jouer du hockey inter-cité ou double lettre si l’action reprenait dans les prochaines semaines.

« C’est très faisable de jouer du hockey local ici. Pas de double lettre, juste du hockey entre les jeunes. On veut le plus possible les faire jouer du hockey organisé et on va attendre à la dernière minute si jamais il faut abandonner l’idée », souligne le président.

De plus, il n’est pas envisagé de disputer de parties organisées sur des patinoires extérieures. « On en a discuté, mais il y a trop d’éléments extérieurs, dont la température, qui rendent difficile cette possibilité », conclut-il.

image