3 mars 2015
Hockey féminin aux Jeux du Québec. Une médaille inattendue
Par: Denis Bélanger
Les filles de Richelieu-Yamaska après leur victoire. | Photo TC Media – Ghyslain Bergeron

Les filles de Richelieu-Yamaska après leur victoire. | Photo TC Media – Ghyslain Bergeron

DRUMMONDVILLE – L’une des plus belles histoires de ces 50e Jeux du Québec, jusqu’à maintenant, est celle de l’équipe de hockey féminin de Richelieu-Yamaska qui a remporté, mardi, la médaille de bronze. Un podium inattendu.

Il pouvait y avoir un risque que les joueuses ne se soient pas remises de la défaite subie la veille contre l’Estrie en demi-finale. Les filles ont cru en leurs chances jusqu’à la fin de la rencontre qui s’est terminée par la marque de 2 à 0. Le moral était bien bas après le match au dire de l’entraîneur-chef Stéphane Murray.

De plus, leurs opposantes du match de la médaille de bronze, les représentantes de Chaudière-Appalaches, avaient aussi connu un parcours assez inusité. En phase préliminaire, elles ont encaissé un dur revers de 6 à 1 contre les Laurentides. Elles ont toutefois pris leur revanche contre leurs rivales en quarts-de-finale.

Elles étaient prêtes

Stéphane Murray a fait du bon travail pour bien préparer son équipe qui a été la première à faire scintiller la lumière rouge. Chaudière-Appalaches a créé l’égalité au dernier tiers. Richelieu-Yamaska a répliqué rapidement pour reprendre l’avance d’un but.

Les protégées de Murray se sont vues accordées par la suite un tir de pénalité. La joueuse n’a pu saisir cette occasion. Cette chance ratée aurait pu devenir un tournant dans le match. Mais heureusement pour les joueuses de Richelieu-Yamaska, elles ont ajouté un but dans un filet désert pour consolider cette victoire.

Les buts ont été marqués par Florie-Anne Morvan de Yamaska, Andréanne Leblanc de Mont-Saint-Hilaire et Joannie Garand d’Otterburn Park.

Beau parcours

Stéphane Murray le répète. Quand il a commencé à préparer cette équipe il y a dix mois, peu d’observateurs leur donnaient une chance d’accéder à la ronde des médailles. «Après le match, nous étions à la fois soulagés et heureux. C’est un bel aboutissement inespéré pour nous.»

C’était une deuxième expérience aux Jeux du Québec pour Stéphane Murray. Il admet que ce résultat lui donne envie de revenir. «Avant le match, le discours était simple. Les Jeux du Québec, c’est un moment unique qui ne peut se vivre deux fois (en raison de l’âge) et je leur ai dit de saisir l’occasion.»

Rappelons que deux hockeyeuses de la région font partie de l’équipe, soit Maxime Messier (Saint-Robert) et Florie-Anne Morvan (Yamaska).

image