13 décembre 2018
Après cinq ans de stabilité
Hausse du compte de taxes de 3,6 % à Saint-Joseph-de-Sorel
Par: Katy Desrosiers

Le maire de Saint-Joseph-de-Sorel, Vincent Deguise Photo Pascal Cournoyer | Les 2 Rives ©

La taxe foncière de base pour les bâtiments résidentiels passera de 1,20 $ à 1,25 $ du 100 $ d’évaluation sur le territoire de la Ville de Saint-Joseph-de-Sorel. Pour une maison moyenne évaluée à 102 000 $, le compte de taxes augmentera de 50 $, pour atteindre 1410 $, une hausse de 3,6 %. L’an dernier, le compte de taxes pour la maison moyenne était de 1359 $.

Publicité
Activer le son

Le budget total pour 2019 s’élève à 4 726 805 $, ce qui correspond à une hausse de 162 800 $ ou 3,44 % par rapport à l’an dernier. Le rôle d’évaluation reste inchangé en 2019 comme il s’agit de la dernière année du rôle triennal. La valeur de la maison moyenne reste donc la même que l’an dernier. Selon le maire Vincent Deguise, une partie de la hausse est due au maintien de l’entretien des infrastructures et des équipements municipaux et de l’investissement consenti en 2019 pour les immobilisations.

Depuis 2014, le compte de taxes était stable. Cependant, les obligations de la Ville envers le gouvernement augmentent, tout comme le coût des services essentiels et les salaires. « On allait piger dans les surplus, mais on ne peut pas toujours faire ça. Après cinq ans, il faut faire un pas en avant si on ne veut pas gruger tout notre bas de laine. Il faut aussi prévoir. Si on reste stable trop longtemps, on se fait rattraper. On veut y aller à petite dose. »

Pour le secteur non résidentiel, le taux de taxes passera de 2,24 $ à 2,29 $ par 100 $ d’évaluation. Le taux de la taxe d’eau par logement demeure à 135 $ par logement et le taux de la taxe d’eau au compteur reste inchangée à 0,00166614 $ du gallon. « Cette stabilité raisonnable du compte de taxes est comparable avec les municipalités de la Montérégie, et ce, en tenant compte des services de grande qualité offerts dans notre ville », affirme Vincent Deguise.

Parmi les services, il mentionne la gratuité des terrains de jeux et de la piscine municipale, l’aménagement et l’entretien des parcs et voies de circulation, le déneigement et des activités comme la Journée Horticole, la Fête Nationale et la Féérie des Lumières. Selon le maire, certaines dépenses sont incompressibles telles que la hausse de la quote-part pour le service d’eau potable de 8080 $, le service de protection contre les incendies de 4720 $ et l’équilibration en vue du nouveau rôle d’évaluation 2020-2021-2022 de 13 150 $.

Budget triennal

Un investissement de 495 000 $ sur trois ans sera fait pour procéder à la réhabilitation du Parc Pointe-aux-Pins. Un montant de 135 000 $ sera consacré pour la phase I du projet en 2019. Aussi, l’an prochain, un montant de 110 000 $ sera investi pour le réaménagement d’un terrain de tennis.

La Ville prévoit aussi en 2019 débuter l’installation d’abreuvoirs dans les espaces publics et effectuer des travaux d’asphaltage sur différentes rues. Elle procédera aussi, conformément à la Stratégie québécoise d’économie d’eau potable, à l’achat et l’installation d’une trentaine de compteurs d’eau.

image