5 janvier 2021
Hanna Horbanova et ses deux garçons ont reçu un permis de séjour temporaire
Par: Alexandre Brouillard

Hanna Horbanova et ses garçons ont reçu des permis de séjour temporaire valides jusqu’au 15 décembre 2021. Photo Pascal Cournoyer | Les 2 Rives ©

Alors qu’une menace d’expulsion du territoire canadien pesait sur Hanna Horbanova et ses enfants Hlib et Kyril lors des derniers mois, ils ont tous reçu des permis de séjour temporaire valides jusqu’au 15 décembre 2021. Grâce à ces documents, les deux jeunes garçons pourront continuer d’aller à l’école tandis que Mme Horbanova pourra recommencer à travailler.

Publicité
Activer le son

« Nous attendions impatiemment une réponse. Je suis très contente des permis que nous avons reçus. Je vais pouvoir recommencer à travailler et mes enfants vont pouvoir continuer d’aller à l’école. Les permis pour mes enfants et moi sont valides jusqu’en décembre 2021 », mentionne Hanna Horbanova, visiblement soulagée.

Ces permis de séjour temporaire viennent mettre un peu de baume pour la famille d’origine ukrainienne qui n’a pas connu une année 2020 de tout repos. En effet, à l’hiver 2020, Hanna Horbanova avait dû cesser de travailler parce que le visa consenti à son défunt conjoint, Ihor Horbanov, était venu à échéance. Par le fait même, elle avait perdu sa couverture d’assurance-maladie et son accès aux cours de francisation. C’est donc dire que depuis l’hiver 2020, la famille vivait seulement des prestations de la Société de l’assurance automobile du Québec (SAAQ). La mère a toutefois pu bénéficier gratuitement de cours de francisation à raison de cinq heures par semaine grâce au propriétaire de la franchise du Réseau Clic à Sorel-Tracy, Patrick Fortin.

Depuis l’accident de voiture qui a coûté la vie à son mari le 11 mars 2019, Hanna Horbanova s’occupe seule de ses deux garçons. Ihor Horbanov avait perdu le contrôle de son véhicule en raison d’un nid-de-poule géant sur l’autoroute 30. Un chantier inachevé pour lequel le ministère des Transports du Québec (MTQ) avait été blâmé par le coroner en juillet 2020.

Un délai insoutenable

En mai 2019, une demande de permis avait été faite. Toutefois, depuis mars 2020, rien n’avait bougé en raison de la pandémie de la COVID-19. Après plusieurs demandes d’ordre humanitaire et une pétition citoyenne menée sur le site avaaz.org ayant récolté 1682 signatures, le bureau d’Immigration, Réfugiés et Citoyenneté Canada (IRCC) a finalement octroyé des permis de séjour temporaire qui permettent aux membres de la famille de demeurer au Canada jusqu’au 15 décembre 2021. Les documents ont été émis à la suite d’une requête provenant du cabinet du ministre fédéral en matière d’Immigration, des Réfugiés et de la Citoyenneté, Marco Mendicino.

« Les délais de traitement de demandes humanitaires étant plus longs qu’à l’habitude, le cabinet du ministre fédéral a demandé au bureau local de Montréal d’émettre les trois permis de séjour temporaire, ce qui leur donne le droit de travailler et d’étudier », précise l’avocate spécialisée en immigration qui représente les intérêts de la famille, Me Nataliya Dzera.

Malgré cette attente insoutenable, la jeune mère d’origine ukrainienne garde un bon moral. « Lors des prochains mois, j’espère obtenir une réponse de ma demande du programme d’ordre humanitaire. Je sais que le traitement de ce type de demande est long et peut-être que la COVID-19 n’a pas aidé », indique-t-elle.

Me Dzera souligne les nombreux efforts de Me Marcos Archambault, conseiller politique de la ministre caquiste Nadine Girault qui est entre autres responsable des Relations internationales, de l’Immigration et de la Francisation. « M. Archambault m’a tenu au courant de ses échanges avec le cabinet du ministre Mendicino, nous rassurant que le gouvernement du Québec aimerait que Mme Horbanova puisse travailler en attendant la décision sur la demande de résidence », explique Me Nataliya Dzera.

« Je suis toujours surprise de voir des politiciens s’intéresser à notre situation et qui veulent autant nous aider. Je suis très reconnaissante », conclut Hanna Horbanova.

Par ailleurs, la page GoFundMe « Aider la famille de Ihor Horbanov » est toujours active et a permis d’amasser 18 400 $ jusqu’à présent.

image