14 juillet 2020
Habitations Bosco : un chantier livré à temps malgré la pandémie
Par: Jean-Philippe Morin

Le couple formé d’Alexandre Bélisle et d’Annie Parenteau est fier des employés qui ont redoublé d’efforts pour livrer le bâtiment à temps. Photo Pascal Cournoyer | Les 2 Rives ©

La traditionnelle coupure de ruban, qui s’est faite en présence d’élus et de responsables du projet, s’est effectuée de façon ludique, alors que la directrice des locations, Annie Parenteau, effectuait une captation en direct sur les réseaux sociaux en même temps. Photo Pascal Cournoyer | Les 2 Rives ©

Plusieurs sous-traitants étaient sur place lors de l’inauguration du projet, le 8 juillet. Photo Pascal Cournoyer | Les 2 Rives ©

Les Habitations Bosco sont situées au 2415, boulevard Cournoyer, à Sorel-Tracy. Photo Pascal Cournoyer | Les 2 Rives ©

La Saint-Jean-Baptiste de cette année a eu une signification particulière pour Alexandre Bélisle et Annie Parenteau. Le couple s’était fixé le 24 juin 2020 comme date limite pour terminer la phase 1 des Habitations Bosco, un vaste chantier de 40 logements sur le boulevard Cournoyer. Malgré la pandémie de la COVID-19, les clés ont été remis aux occupants juste à temps.

Publicité
Activer le son

Les premiers baux signés en juillet 2019 faisaient état d’une livraison le 24 juin 2020, a expliqué la directrice des locations, Annie Parenteau, lors de la traditionnelle coupure de ruban, le 8 juillet. Or, la pandémie a forcé l’arrêt du chantier pendant environ un mois.

« Ça s’est bien passé parce qu’on a vraiment une super belle gang. Tout le monde a été conciliant, y compris les sous-traitants qui ont suivi les consignes. Ç’a pris un petit ajustement de deux semaines, mais ç’a bien été. Tout le monde voulait rendre le projet à temps », souligne Mme Parenteau.

« Les gars ont fait des heures, ils ont bien travaillé », renchérit Alexandre Bélisle, de la compagnie de construction du même nom, qui est le propriétaire des Habitations Bosco avec Mario Pelletier.

« Je n’ai pas un mot à dire sur mes hommes. Dès qu’on a eu la date de reprise [le 20 avril], j’ai été capable de planifier un horaire qu’on a respecté tout le long », ajoute M. Bélisle.

Les locataires des 40 unités peuvent entre autres profiter d’un ascenseur pour les cinq étages, d’un stationnement souterrain, de caméras de surveillance, d’un concierge ainsi que d’air climatisé dans les logements. Un parc privé sera aménagé sous peu à l’arrière.

La phase 1, évaluée à 6 M$, a respecté aussi le budget de départ. Pour ce qui est de la phase 2, les travaux démarreront au printemps 2021 pour se terminer à l’été 2022, si tout va bien. Un bâtiment de la même envergure que celui de la phase 1 sera érigé au côté de l’actuel.

image