25 août 2021
Guillaume Coudé remontera sur le ring le 23 septembre prochain
Par: Alexandre Brouillard

Guillaume Coudé voulait monter sur le ring une dernière fois pour partager ce moment avec son jeune fils Tyler.

Guillaume Coudé s’est montré confiant lors de la conférence de presse tenu le 10 août dernier. Photo capture d’écran

Le pugiliste Guillaume Coudé enfilera ses gants de boxe le 23 septembre, alors qu’il se mesurera à Hubert Poulin, au Centre Vidéotron de Québec, lors d’un gala organisé par Eye of the Tiger Management. Bien qu’il ne se soit pas battu depuis le mois de mai 2016, il tenait à remonter dans l’arène une dernière fois pour partager ce moment avec son jeune fils Tyler.

Publicité
Activer le son

« Même si je ne me suis pas battu professionnellement depuis quelques années déjà, je voulais le faire une dernière fois pour mon fils, lance d’emblée Guillaume Coudé, vraisemblablement heureux de son retour sur le ring. Ce sera mon dixième combat professionnel en carrière et je mets beaucoup d’énergie dans mon camp d’entraînement pour gagner le combat. J’ai même promis à mon petit gars de 15 mois que j’allais gagner. »

Maintenant âgé de 32 ans, l’ancien homme fort des Éperviers de Sorel-Tracy ne voulait pas remonter dans l’arène à n’importe quel prix. « Je voulais avoir un certain challenge et je crois qu’Hubert est un boxeur respectable. Il a une bonne force de frappe. Ce sera un gros défi, mais je serai prêt le 23 septembre », explique-t-il.

Il connaît très bien Hubert, alors qu’ils ont croisé le fer à plusieurs reprises sur la glace lorsqu’ils évoluaient tous les deux dans la Ligue nord-américaine de hockey (LNAH). « On s’est battu peut-être six ou sept fois sur la patinoire. Par contre, sur le ring, ce sera la première fois. Il va falloir que je travaille fort pour aller chercher la victoire, mais je m’entraîne en conséquence avec mon équipe », détaille-t-il.

Il s’agira d’un troisième combat professionnel en carrière pour Hubert Poulin qui présente actuellement une fiche de deux victoires et aucune défaite.

De son côté, le dernier combat de Coudé remonte au 20 mai 2016, alors qu’il avait affronté le Gatinois Pascal Villeneuve au Colisée Cardin, à Sorel-Tracy. Bien qu’il avait signé une victoire convaincante en battant son adversaire par KO au premier round, il admet qu’il devra retrouver rapidement ses repères sur le ring.

« En effet, ça fait longtemps que je me suis battu, mais je ne crois pas que je serai rouillé. Je crois que je vais retrouver mes repères rapidement. En réalité, j’ai toujours continué à m’entraîner et à fréquenter des clubs de boxe. C’est sûr que le soir du combat, lors du premier round, il va falloir que je m’ajuste. Mais de toute façon avec la pandémie, il n’y a pas beaucoup de gens qui ont boxé. Les réflexes et la rapidité vont revenir très rapidement, je n’ai aucun doute », soutient-il.

Le Saguenéen d’origine a déjà commencé son camp d’entraînement avec son entraîneur Michel Desgagné. « Je m’entraîne très sérieusement à Sorel ces jours-ci. Je vais me rendre à Montréal mettre les gants avec mon entraîneur et je vais bientôt aller au Saguenay pour mettre les gants avec d’autres partenaires d’entraînement ainsi que pour finaliser ma préparation et le plan de match tout juste avant la semaine du combat », raconte-t-il.

Un dernier tour de piste

À Québec, le pugiliste tentera d’ajouter un KO supplémentaire à sa fiche professionnelle, alors qu’il présente un dossier de sept victoires, dont six par KO, en neuf combats.

Il assure que ce sera son dernier combat en carrière, lui qui a également pris sa retraite du hockey au printemps 2020 après avoir soulevé la Coupe Verdure, en 2018 avec les Éperviers de Sorel-Tracy.

« J’ai promis à mon petit gars que ce serait mon dernier combat. Après, je vais m’occuper de ma petite famille », conclut Guillaume Coudé.

Lors de ce gala au Centre Vidéotron, huit combats supplémentaires seront présentés dont le duel principal opposant Arslanbek Makhmudov à Erkan Teper.

image