26 novembre 2015
Gilles Salvas élu préfet de la MRC
Par: Louise Grégoire-Racicot
Gilles Salvas a déjà occupé ce poste de 2010 à 2013. | Photo TC Média - Pascal Cournoyer

Gilles Salvas a déjà occupé ce poste de 2010 à 2013. | Photo TC Média - Pascal Cournoyer

Gilles Salvas a été élu préfet de la MRC de Pierre-De Saurel, mercredi soir, en remplacement de Claude Pothier qui assumait ce rôle depuis deux ans.

C’est finalement un tirage au sort qui l’a favorisé puisqu’après deux tours de scrutin secret, les deux candidats au poste avaient reçu l’aval de six maires chacun.

Ainsi sous une apparente solidarité des élus sur des dossiers aussi importants que le parc éolien et la disparition de la carte Accès Loisirs (voir plus loin), les maires étaient visiblement divisés sur le genre de leadership qu’ils désiraient et qui des deux candidats l’incarnait le mieux.

Serge Péloquin demeure préfet adjoint et Olivar Gravel, Denis Marion et Louis R. Joyal composeront le comité administratif. Ils ont tous été réélus sans opposition.

Des loisirs accessibles à tous

Les maires sont enfin arrivés à s’entendre sur la formule qui permettra l’accessibilité des équipements de loisirs sorelois (Colisée Cardin, Biophare, Maison des gouverneurs, bibliothèques et piscine intérieure) à tous les citoyens de la MRC et ce au même prix pour chacun, qu’ils habitent une municipalité ou l’autre.

Il aura fallu deux ans de discussions, la présence d’une médiatrice de la Commission municipale du Québec, pour arriver à cette régionalisation des services et au partage des coûts qui s’ensuit.
Les maires ont établi une répartition de ces derniers qui tient compte des populations et évaluations foncières uniformisées et de la distance qui sépare les municipalités de la ville-centre. À noter que seuls les coûts d’opération sont partagés.

L’animation estivale au Canal de Saint-Ours, la gestion des bouées de vitesse à Sainte Anne et celle de positionnement à Yamaska sont aussi incluses dans l’entente.

Un budget serré

Cette entente se reflète notamment dans le budget 2016 adopté le même soir. Un budget de 12,608 M$, en hausse de 13% par rapport à celui de 2015 (11,134 M$) attribuable aux 2,072M$ de ce nouveau partage des coûts de ces équipements, services et activités nouvellement reconnus à caractère supralocal.

Si on exclut ce montant, a expliqué le comité de suivi budgétaire , on remarque une diminution de tous les autres postes qui totalise 598 295 $, ( 5,4 %)

À noter que la carte Accès-Loisir n’apparaissait pas avant au budget de la MRC puisqu’elle était défrayée dans chacune des municipalités participantes.

Vous trouverez plus de détails dans l’édition Les 2 Rives du premier décembre

image