20 septembre 2015
Gilles Duceppe motive ses troupes à Sorel-Tracy
Par: Louise Grégoire-Racicot
Quelque 600 partisans ont applaudi aux propos.que leur a adressés  le chef du Bloc québécois, Gilles Duceppe., à l'occasion d'un brunch servi à la salle Jani-Ber. | Photo TC Média - Pascal Cournoyer

Quelque 600 partisans ont applaudi aux propos.que leur a adressés le chef du Bloc québécois, Gilles Duceppe., à l'occasion d'un brunch servi à la salle Jani-Ber. | Photo TC Média - Pascal Cournoyer

Le chef du Bloc québécois, Gilles Duceppe, a é.té accueilli par le député bloquiste sortant , Louis Plamondon, à son arrivée à Sorel-Tracy. | Photo TC Média - Pascal Cournoyer

Le chef du Bloc québécois, Gilles Duceppe, a é.té accueilli par le député bloquiste sortant , Louis Plamondon, à son arrivée à Sorel-Tracy. | Photo TC Média - Pascal Cournoyer

Six cents personnes ont vivement applaudi les discours à saveur indépendantiste du chef du Bloc québécois, Gilles Duceppe et de son député sortant, Louis Plamondon, ce matin. Les deux hommes ont vertement dénoncé les positions adoptées par le NPD au cours du dernier mandat.

Réunis à la salle Jani Ber pour un brunch, les convives ont pu entendre Louis Plamondon rappeler que le Bloc est « l’outil pour la défense à Ottawa des meilleurs intérêts du Québec ».

Il a énuméré devant la foule certaines batailles gagnées par son parti au fil des ans comme le rapatriement de la formation de la main-d’œuvre, la défense des fromages de lait cru, la correction du déséquilibre fiscal, le déglaçage du fleuve facturé aux usagés privés et le maintien du statut international de l’école vétérinaire de Saint-Hyacinthe

Le NPD ciblé

Alors que M. Plamondon énumérait ce que le NPD a pas fait pour favoriser le Québec, son chef a voulu démontrer les incohérences de ce parti « pas différent des conservateurs et des libéraux », a souligné M. Duceppe.

« Le NPD choisit toujours le Canada. Défend les intérêts de l’Ouest, des pétrolières alors que le Bloc choisit toujours le Québec, c’est certain. Nous sommes indépendants de tous ces groupes d’intérêt. »

Il a aussi dressé la liste des demandes du Bloc face au fédéral, exigeant que les chefs des autres partis réagissent à son discours.

Dans ce scrutin tous les souverainistes du Québec, tous partis confondus, travaillent ensemble à l’élection du Bloc. « Ayons confiance, on va gagner! », a-t-il conclu.

image