5 octobre 2021
Fusillade à Contrecœur : Yves Martin Larocque demeure détenu
Par: Jean-Philippe Morin

Yves Martin Larocque demeure détenu pour le reste des procédures judiciaires. Photo tirée de Facebook

L’homme qui a dégainé son fusil de chasse et blessé plusieurs personnes, dont un enfant, en plein quartier résidentiel de Contrecœur le dimanche 22 août, ne pourra recouvrer sa liberté pour le reste des procédures judiciaires.

Publicité
Activer le son

Yves Martin Larocque a subi son enquête sur remise en liberté le 21 septembre, au palais de justice de Sorel-Tracy. Une semaine plus tard, le 28 septembre, le juge Marc-Nicolas Foucault, de la Cour du Québec, a rendu sa décision en lisant un document pendant une trentaine de minutes.

Yves Martin Larocque a plutôt mal accueilli la décision, lui qui était au bord des larmes, se prenant la tête à deux mains à plusieurs reprises.

Une ordonnance de non-publication, demandée par l’accusé, nous empêche toutefois de dévoiler non seulement les raisons données par le juge pour supporter sa décision, mais aussi les éléments de preuve recueillis, les renseignements fournis et les observations faites lors de l’enquête sur remise en liberté.

Yves Martin Larocque fait face à sept chefs d’accusation, dont tentative de meurtre, voies de fait graves et utilisation négligente d’une arme à feu. Selon les faits rapportés au début de l’enquête, il a fait feu en direction d’une voiture comprenant quatre occupants, en blessant trois. Alors qu’on a craint pendant un moment pour la vie du conducteur qui avait subi des blessures plus sérieuses, celui-ci a finalement survécu. Quant à l’enfant, il n’était pas dans le véhicule, mais avait tout de même reçu une balle perdue à la jambe. Sa vie n’a pas été menacée.

L’homme de 37 ans sera de retour devant la Cour le 8 novembre pour la suite des procédures.

image