20 décembre 2016
François Harvey plaide coupable et est libéré le lendemain
Par: Sarah-Eve Charland
François Harvey, à son entrée au palais de justice de Sorel-Tracy, le 15 mars. | Photo: TC Média – Jean-Philippe Morin

François Harvey, à son entrée au palais de justice de Sorel-Tracy, le 15 mars. | Photo: TC Média – Jean-Philippe Morin

L’ex-journaliste de Radio-Canada, François Harvey a plaidé coupable, le 16 décembre, d’avoir trimballé des feux d’artifice dans le but de commettre un acte criminel. Il a été libéré le lendemain.

À ilre aussi:

L’ex-journaliste François Harvey arrêté pour une troisième fois

En plein délire, un journaliste veut attaquer Énergie Est

Obsédé par son « combat », Harvey revient à la charge

Les avocats de la Couronne et de la défense, Marie-Josée Bergeron et Christian Crevier, ont proposé une suggestion commune d’une peine de deux mois et un jour. Le juge Luc Poirier a entériné la suggestion. Puisque l’accusé avait purgé deux mois en détention préventive, il a été libéré le lendemain.

L’homme de 61 ans a été arrêté le 10 novembre chez lui, à Saint-Ours. Il a fait face à un chef d’accusation de possession d’une substance explosive avec l’intention de mettre la vie en danger.

En moins de deux ans, M. Harvey s’est fait arrêter trois fois. Il a notamment a été arrêté en décembre 2015 à Québec. Les policiers ont découvert 11 cocktails Molotov dans sa résidence à Saint-Ours. Il projetait entre autres d’empêcher le pipeline Énergie Est de traverser le Québec, à la hauteur de Rigaud.

Après avoir séjourné un temps en milieu psychiatrique, Harvey a été déclaré non criminellement responsable en raison de son état mental en avril 2016 au palais de justice de Sorel-Tracy.

image