18 avril 2016
François Harvey déclaré non criminellement responsable
Par: Sarah-Eve Charland
François Harvey, à son entrée au palais de justice de Sorel-Tracy, le 15 mars. | Photo: TC Média – Jean-Philippe Morin

François Harvey, à son entrée au palais de justice de Sorel-Tracy, le 15 mars. | Photo: TC Média – Jean-Philippe Morin

L’ex-journaliste de Radio-Canada François Harvey, qui avait préparé des cocktails Molotov pour attaquer un pipeline d’Énergie Est, a été déclaré non criminellement responsable en raison de son état mental aujourd’hui au palais de justice de Sorel-Tracy par le juge Denys Noël.

À lire aussi:

François Harvey comparaît sous quatre nouveaux chefs d’accusation

Obsédé par son « combat », Harvey revient à la charge

En plein délire, un journaliste veut attaquer Énergie Est

« J’ai appris beaucoup de choses au cours des derniers mois. J’en sors encouragé. Je ressens de la compassion. J’ai beaucoup changé », a affirmé M. Harvey en s’adressant au juge quelques minutes avant de recevoir son verdict.

Encore en observation à l’hôpital, il a pris le temps d’appeler une journaliste de TC Média, le 14 avril, pour annoncer à l’avance les résultats du rapport psychiatrique déposé à la Cour le lundi suivant. Il a également promis d’arrêter son militantisme et de retirer son livre Plus que jamais! dans lequel il s’incriminait sur ses activités militantes.

Rappel des faits

TC Média a appris, à la suite d’une entrevue pour le lancement de deux livres, que M. Harvey a fabriqué des cocktails Molotov, alors qu’il se retrouvait en délire, dans le but d’empêcher le pipeline Énergie Est de traverser le Québec. Il prévoyait notamment établir un campement à Rigaud, à la frontière entre l’Ontario et le Québec, pour empêcher le pipeline de traverser la province. Harvey avait envoyé tous ses plans de défense à TC Média.

Il a été arrêté en premier lieu à Québec, vêtu d’une tenue militaire et prêt à combattre, en décembre 2015, lorsque sa sœur a alerté les policiers. Ces derniers ont alors découvert 11 cocktails Molotov dans sa résidence à Saint-Ours. Après avoir séjourné un temps en milieu psychiatrique, Harvey a été arrêté à deux autres reprises pour vol à l’étalage, fabrication d’explosifs et promotion de son projet contre le pipeline Énergie Est avant que la Cour ne le garde détenu.

Rapport psychiatrique.

Le 18 avril, son avocat a déposé un rapport psychiatrique réalisé par la docteure Johanne Morin, auquel l’avocat de la Couronne ne s’est pas objecté. Ce rapport conclut que François Harvey est non-criminellement responsable au moment où il a commis ces infractions. « Son état était grandement perturbé par sa maladie », a lu Me Noël.

Le juge a accordé le verdict de non-responsabilité-criminelle à l’accusé. Ce dernier sera traité en psychiatrie au centre hospitalier Hôtel-Dieu de Sorel. La Cour lui a également interdit d’avoir un cellulaire ou un ordinateur donnant accès à Internet, de contacter tout membre lié aux activités militantes, ainsi que d’avoir en sa possession des armes à feu pour une période de 10 ans.

L’accusé a aussi plaidé coupable pour son chef d’accusation de vol à l’étalage. Il devra payer une amende de 100$ dans ce dossier.

image