28 septembre 2021
Fraîchement réélu, Louis Plamondon est déjà de retour sur le terrain
Par: Katy Desrosiers

Louis Plamondon est déjà prêt à poursuivre son travail à la Chambre des communes et dans le comté. Photo Pascal Cournoyer | Les 2 Rives ©

Le député dans Bécancour–Nicolet–Saurel, Louis Plamondon, a été réélu pour un 12e mandat le 20 septembre avec 54,8 % des voix, soit une avance de 18 952 voix sur la candidate libérale Nathalie Rochefort. Quelques minutes après avoir appris la nouvelle, M. Plamondon affirmait que dès le lendemain, il serait de retour au travail pour répondre aux citoyens et faire avancer des dossiers tels que la pénurie de main-d’œuvre et l’environnement.

Publicité
Activer le son

« Je compte être aussi présent, attentif, passionné et désireux de bien servir ma population. […] Pour moi, c’est important d’être à l’écoute, d’être présent sur le terrain et de régler tous les petits tracas du quotidien. Quand on rejoint les gens dans leur vie quotidienne, ça les touche davantage que n’importe quel grand discours », a déclaré Louis Plamondon.

Parmi les dossiers prioritaires, il note la pénurie de main-d’œuvre et l’environnement. Selon lui, il faut faciliter l’arrivée de travailleurs étrangers puisque dans certains cas, des travailleurs qualifiés s’étant trouvé des emplois ici n’ont toujours pas de réponse pendant des semaines, voire des mois après que tous les papiers nécessaires aient été soumis au gouvernement.

Également, comme le territoire est à 84 % agricole, le député souligne que l’enjeu de l’environnement est souvent lié à l’agriculture. Il soutient que les agriculteurs sont prêts à faire la transition pour des pratiques plus durables, mais il faudra les supporter.

Une campagne différente

Adepte des rassemblements, du porte-à-porte ainsi que des visites d’entreprises et de résidences pour personnes âgées, Louis Plamondon a dû trouver d’autres moyens pour rencontrer les électeurs.

Il tentait de rencontrer des groupes ainsi que des dirigeants tant des milieux communautaires, agricoles ou des affaires. Aussi, des informateurs dans les villes et villages lui indiquaient des événements qui se déroulaient majoritairement à l’extérieur. Même s’il ne pouvait pas serrer des mains ou faire des accolades, le député a quand même bien ressenti l’intérêt des gens.

Une nouveauté utilisée pour rejoindre le plus d’électeurs possible est un appel robotisé à quelque 30 000 résidences trois jours avant le vote par anticipation.

Également, malgré l’engouement pour les réseaux sociaux, M. Plamondon est heureux d’avoir évité la publicité sur ceux-ci, pour se concentrer plutôt sur les radios et journaux locaux.

Fier des résultats

« C’est extraordinaire. C’est un mandat clair. On peut se tenir droit debout et dire « je représente les électeurs de Bécancour – Nicolet – Saurel » », a scandé le député devant des partisans réunis aux Complexe 180

« J’étais confiant de remporter la victoire, mais une victoire aussi grande que cela, ça surprend toujours un peu », a-t-il ajouté en entrevue.

Avec ce 12e mandat, le député bat le record de Wilfrid Laurier qui avait enfilé 11 mandats. Il lui reste maintenant cinq députés anglophones à battre en termes de longévité. Mais cela ne lui met pas de pression. « Il faudrait que le gouvernement se rende à deux ans et demi et je serais correct. Ça me fait plus sourire et ça me fait réaliser que je vieillis », rigole-t-il.

M. Plamondon croit aussi que le Bloc Québécois a encore prouvé sa nécessité lors de l’élection.

« Nous aurons une très belle équipe à Ottawa pour défendre les intérêts du Québec et promouvoir aussi les consensus de l’Assemblée nationale comme on l’a fait au cours des deux dernières années. Et c’est ainsi qu’on a obtenu de belles victoires pour le Québec. »

Le soir de l’élection, devant les partisans, M. Plamondon a tenu à remercier ses équipes de campagne.

Le taux de participation à cette élection dans Bécancour–Nicolet–Saurel a été de 62,15 % alors qu’à l’élection de 2019, il avait été de 67,3 %.

image