17 septembre 2020
Fondation Hôtel-Dieu : un souper gastronomique 100 % virtuel
Par: Jean-Philippe Morin

Un échographe sera acquis pour le département de radiologie grâce notamment à la soirée-bénéfice de la Fondation Hôtel-Dieu de Sorel du 4 novembre. Photo freepik.com

Malgré la pandémie, il n’était pas question, pour la Fondation Hôtel-Dieu de Sorel, de faire une croix sur son événement le plus important. L’organisme a toutefois usé d’imagination et gardé le même objectif ambitieux, soit d’amasser 75 000 $ à l’occasion de sa soirée-bénéfice du mercredi 4 novembre prochain.

Publicité
Activer le son

La soirée ne se déroulera toutefois pas comme par les années précédentes. Au lieu de rassembler les invités dans un même lieu, la Fondation invite les citoyens à se connecter à leur ordinateur ou leur tablette de chez eux afin de profiter d’un repas gastronomique dans le confort de leur foyer.

« La COVID a bouleversé nos vies, mais elle a forcé la population à se serrer les coudes. À la Fondation, nos besoins sont d’autant plus grands en cette période difficile », soutient la directrice générale de la Fondation Hôtel-Dieu, Nathalie St-Germain.

Repas à la maison

Le souper gastronomique sera présenté par deux chefs de la région, soit Audrey Gendron d’Audrey Traiteur et Marcel Boulet du restaurant Le Fougasse.

Les personnes intéressées n’ont qu’à acheter leur billet en ligne au fondationhoteldieu.org avant le 30 octobre prochain et choisir le repas et le vin de leur choix.

Le 4 novembre, entre 13 h 30 et 18 h 30, les gens sont invités à aller chercher leur boîte directement au restaurant. Puis à compter de 19 h, il sera possible de se connecter à l’événement virtuel d’une durée d’une heure, en direct sur YouTube et Facebook. Les invités pourront écrire aux organisateurs en ligne afin de partager leur expérience.

« Ce sera sous une forme d’émission de télé avec plusieurs surprises, explique l’animateur de la soirée, André Champagne. Je n’en dévoilerai pas trop, mais il y aura certainement un volet musique et quelques invités surprises. »

« On vous attend en grand nombre à cette soirée, poursuit Nathalie St-Germain. Installez-vous confortablement dans l’ambiance de votre choix en solo, en duo ou en petit groupe! »

Pour l’achat de deux appareils

L’argent sera amassé dans le cadre de la campagne 2019-2022 de gynécologie-radiologie. Déjà, environ 200 000 $ sur les 515 000$ (40 %) ont été amassés pour cette campagne servant à acheter deux appareils.

L’échographe polyvalent qu’on compte acheter permettra d’augmenter le nombre d’échographies par jour et de limiter les déplacements des usagers d’une salle à l’autre. Ce nouvel appareil offre une meilleure qualité d’image, est plus facile d’utilisation et permet de faire tout type d’examens, ce qui n’est pas possible avec les équipements actuels. Aussi, ce type d’appareil permettra, au bloc opératoire, particulièrement en gynécologie, de réaliser de multiples interventions. Il permettra également de réduire la durée d’hospitalisation et la douleur postopératoire.

Les nouveaux équipements permettront de réaliser 5000 examens de plus par an. L’objectif est de ramener le délai d’attente en imagerie à trois mois, alors qu’il est actuellement de cinq ou six mois.

Les coprésidents d’honneur de cette campagne de trois ans sont Dr Oleg Soroko (gynécologue-obstétricien et chef du département), Dr H. Hoang Duong (radiologiste et chef du département), Julie Collette (Sables Collette) et Pierre Millette (Danis Construction).

image