11 mai 2021
Avec maintenant 491 victoires en carrière
Fleury surpasse Luongo au troisième rang de l’histoire
Par: Jean-Philippe Morin

Le Sorelois Marc-André Fleury affichait un large sourire après la rencontre du 5 mai, en point de presse. Photo capture d’écran

Avec sa 490e victoire récoltée le 5 mai dernier dans une victoire de 3-2 contre le Wild du Minnesota, le gardien de but des Golden Knights de Vegas, Marc-André Fleury, est maintenant seul au troisième rang des gardiens les plus victorieux de l’histoire de la Ligue nationale de hockey (LNH).

Publicité
Activer le son

Le Sorelois a dépassé la marque de 489 victoires de Roberto Luongo. Il pourra s’approcher des 551 victoires de Patrick Roy au deuxième rang l’an prochain, mais il aura fort à faire pour rejoindre le meneur de tous les temps, Martin Brodeur, qui en a 691.

« Quand j’ai la chance de jouer, j’essaie de gagner, tout simplement. Je savais que c’était une saison plus courte et que j’aurais à séparer le travail avec Robin [Lehner]. Je ne pensais pas rejoindre Roberto  [Luongo] à cause de ça, mais je me sens honoré d’avoir la chance de jouer pour une aussi bonne équipe. C’est ce qui m’a permis de le rattraper », a-t-il dit aux médias de Las Vegas après la rencontre du 5 mai.

Marc-André Fleury (fiche de 25-10-0, moyenne de buts alloués de 2,04 et pourcentage d’arrêts de ,927) a récolté une victoire de plus depuis, contre les Blues de Saint-Louis le 8 mai, portant le compte à 491 en carrière. Avec cette autre victoire, il remportait un huitième match de suite et il n’a pas perdu depuis le 7 avril. Durant cette séquence, il n’a pas accordé plus de deux buts chaque fois. Comme à son habitude, Fleury a redonné le crédit à son équipe devant lui.

« L’équipe joue très bien devant moi en ce moment. C’est une grande raison pourquoi je n’ai pas donné plus de deux buts par match récemment. Ce soir, j’ai donné quelques poteaux, ils auraient pu compter trois ou quatre buts. Chaque soir, je me présente en donnant le meilleur de moi-même. Le fait que les coéquipiers marquent plusieurs buts m’aide à me concentrer et rester dans le match », a-t-il ajouté en point de presse.

Son entraîneur Peter Deboer l’a aussi encensé après la rencontre. « Il a très bien fait ce soir. On avait besoin de tout le monde ce soir et ça commence par lui. Il a été très solide à des moments-clés. »

La cerise sur le gâteau : Fleury est le représentant des Golden Knights de Vegas pour le trophée Bill-Masterton remis au joueur ayant effectué le plus beau retour au jeu. Ce trophée récompense entre autres la persévérance, l’esprit d’équipe et le dévouement au hockey. Chacune des 31 équipes nomme un représentant et les trois finalistes seront nommés sous peu pour se faire la lutte au trophée remis à la fin de la saison.

Partage du filet

Malgré ses excellentes statistiques, Marc-André Fleury doit encore partager le filet avec Robin Lehner en cette fin de calendrier régulier. Depuis 23 matchs, l’entraîneur-chef Peter DeBoer alterne ses deux gardiens de but à chaque rencontre. C’est que Lehner affiche lui aussi d’excellentes statistiques depuis son retour d’une blessure, soit une fiche de 13-3-2, une moyenne de buts alloués de 2,30 et un pourcentage d’arrêts de ,913.

Questionné à ce sujet en point de presse le 5 mai, le Sorelois ne semble pas irrité de la situation. « En raison de l’horaire chargé cette saison, on joue très souvent, donc on n’a pas à attendre très longtemps avant de jouer notre prochain match. Ça me permet de me reposer un peu, pratiquer, encourager Lehnny [Robin Lehner] et retourner dans le filet après », a-t-il dit.

De son côté, Peter DeBoer abonde dans le même sens. « L’horaire est tellement condensé que ça leur permet quand même de jouer deux parties par semaine. Je ne pense pas que la perte de rythme soit un facteur. Le fait d’avoir un joueur reposé chaque soir à la position la plus importante sur la glace a été un facteur énorme dans nos récents succès », avance l’entraîneur.

Ceci dit, difficile de prédire qui DeBoer enverra devant le filet pour le début des séries éliminatoires dans quelques jours ou s’il maintiendra cette alternance en séries. On pourrait parier sur Fleury, qui a disputé plus de rencontres cette année en raison de la blessure de Lehner et qui a affiché une belle constance.

Les Golden Knights, qui trônent au sommet de la division Ouest de la LNH, sont en bonne posture pour affronter les champions de 2019, les Blues de Saint-Louis, présentement quatrièmes dans l’Ouest.

image