Sections

Une autre présumée complice de Luc Vaillancourt plaide coupable


Publié le 12 avril 2017

Karine Grenon devrait recevoir sa sentence en juillet.

©TC Média - Archives/Jean-Philippe Morin

Une femme qui serait reliée aux événements qui ont mené aux accusations de l’avocat Luc Vaillancourt, accusé d’avoir fait passer de la drogue à ses clients, a plaidé coupable aux chefs d’accusation qui pesaient contre elle.

Karine Grenon a reconnu sa culpabilité le 6 avril devant le juge Denys Noël à tous ses chefs d’accusation, dont complot, trafic et possession de stupéfiants.

Les avocats ont demandé la confection d’un rapport présententiel. La sentence sera déterminée le 28 juillet puisque l’accusée se retrouve actuellement en thérapie.

Selon les autorités, le réseau criminel aurait notamment fait entrer à l'intérieur des murs des établissements carcéraux du haschisch, de la marijuana et des méthamphétamines.

Le dossier de Luc Vaillancourt sera traité le 4 mai au palais de justice de Sorel-Tracy. Le dossier d’Yves Saint-Laurent revient le 25 avril devant la cour.

Parmi les présumés complices, Yannick Nadeau a reçu une peine de 30 jours de prison à purger de façon discontinue. De son côté, Jean-François Raymond a reçu une peine de trois ans de prison. Finalement, Sylvie Mongrain purge une peine de deux ans.