7 novembre 2019
« Est-ce que ça va prendre un mort? » – Patrick Péloquin
Par: Jean-Philippe Morin

Le conseiller municipal Patrick Péloquin dénonce l'inaction du MTQ dans le dossier de l'intersection Couillard-Després/Gagné. Photo Pascal Cournoyer | Les 2 Rives ©

La victime était toujours dans un état critique mais stable à l'hôpital, en fin de semaine. Photo Pascal Cournoyer | Les 2 Rives ©

Le conseiller municipal du quartier des Patriotes, Patrick Péloquin, ne décolère pas. Il ne digère pas qu’un autre accident se soit produit à l’intersection des boulevards Couillard-Després et Gagné, le 29 octobre, alors que six jours plus tôt, le ministère des Transports du Québec (MTQ) a annulé sa rencontre avec la Ville de Sorel-Tracy à ce sujet.

« On était sensés avoir une rencontre mercredi passé [NDLR : le 23 octobre], mais ils ont annulé la veille en fin d’après-midi. Ça me fait rager. On ne nous a pas communiqué de date encore. Ça fait longtemps qu’on dit que c’est un coin dangereux. Est-ce que ça va prendre un mort? Cette lenteur d’action est inacceptable », dénonce-t-il.

Un camion de type pick-up a embouti, le 29 octobre, une voiture qui est restée coincée entre ce camion et un lampadaire sur le terre-plein du boulevard Gagné. Les deux occupants du pick-up ont été transportés à l’hôpital par mesure préventive, mais la septuagénaire qui conduisait la voiture a été placée dans un coma artificiel à Montréal. En fin de semaine, son état était considéré comme critique, mais stable. Sa petite-fille a tenu à témoigner pour éviter qu’un tel drame se reproduise.

« [Ma grand-mère] a dû être transférée à Montréal. Ils étaient sûrs qu’elle ne se rendrait pas à l’hôpital. Heureusement, elle a été assez forte pour supporter le voyage. À ce que j’ai pu lire, ce n’est pas la première fois qu’un drame de la sorte arrive… Que va-t-il falloir […] pour changer cette place et la rendre plus sécuritaire, un mort? Je crois bien qu’on y est presque. […] En espérant que ce drame leur a convaincu ainsi à changer [cette intersection] non sécuritaire! », a-t-elle dit au journal Les 2 Rives.

Les pompiers ont été appelés sur place pour utiliser des pinces de désincarcération. Ils ont extirpé la dame de sa fâcheuse position après environ une heure de travail. On ignore encore la cause de l’accident, mais aucun élément criminel n’est survenu, selon la SQ.

Pas la première fois

Ce n’est pas la première fois qu’un accident se produit à cette intersection (voir la chronologie des événements dans la colonne).

« Depuis que je suis élu qu’on fait des demandes de révision. C’est inconcevable qu’on soit obligés de quémander et qu’il arrive quelque chose avant qu’ils agissent. Le réel problème, c’est que le bureau montérégien du MTQ est à Châteauguay, à l’autre bout de la 30, et ils ne connaissent pas notre réalité ici. Quand il y avait un bureau local du MTQ ici, c’était plus facile de prendre rendez-vous. Il va peut-être falloir faire appel à notre député si ça continue », ajoute Patrick Péloquin.

Appelé à commenter, le député de Richelieu, Jean-Bernard Émond, dit être au fait de la situation. « La problématique entourant la sécurité des usagers à l’intersection des boulevards Gagné et Couillard-Després a été portée à mon attention et il est vrai que la récurrence des incidents est préoccupante. Je tiens dans ce dossier à collaborer avec le ministère des Transports et les responsables municipaux, l’important pour nous tous, c’est la sécurité des usagers ».

Le MTQ, qui s’est dit au courant de la situation dans un court entretien téléphonique, n’a pas retourné notre appel avant l’heure de tombée pour réagir.

Historique de cette intersection depuis trois ans

4 octobre 2016 : Une voiture se retrouve sur le terrain d’une résidente à l’intersection des boulevards Couillard-Després et Gagné après un accident.

28 novembre 2016 : Un article est publié dans le journal Les 2 Rives. Dans celui-ci, la résidente, des voisins et le conseiller municipal Patrick Péloquin dénoncent la dangerosité de l’intersection. On y apprend que la dernière demande d’analyse de cette intersection remonte à 2006. Le MTQ jugeait que celle-ci n’était pas plus dangereuse qu’une autre. De 2011 à 2015 inclusivement, le ministère y comptabilisait 13 accidents, dont quatre avec des blessés légers.

6 février 2017 : Le conseil de ville de Sorel-Tracy adopte une résolution unanime afin de demander une nouvelle analyse de l’intersection au MTQ. Deux jours plus tard, la Ville envoie une lettre au MTQ concernant cette résolution.

21 février 2017 : Le MTQ accuse réception de la lettre. On y indique que le dossier est en cours d’analyse.

3 août 2017 : Dans une lettre envoyée à la Ville de Sorel-Tracy, le MTQ reconnaît finalement que l’intersection des deux boulevards, qui comprennent un total de quatre voies, est « inutilement large » et « peu conviviale pour les piétons et cyclistes ». La limite de vitesse de 50 km/h est peu respectée, est-il aussi écrit. Un projet est donc inscrit à la planification du MTQ pour modifier cette intersection après d’autres études nécessaires et à condition d’un partage de coûts entre la Ville et le MTQ.

10 novembre 2018 : Un nouvel accident se produit à l’intersection et une femme est légèrement blessée.

8 juillet 2019 : La Ville adopte une résolution unanime dans laquelle elle demande au MTQ de lui faire part de l’avancement du projet de réaménagement de l’intersection. On y mentionne que la Ville n’a reçu aucune communication du ministère depuis la lettre du 3 août 2017. Une autre lettre est envoyée le 9 juillet 2019 au MTQ à ce sujet.

23 octobre 2019 : Une rencontre est prévue entre le MTQ et la Ville de Sorel-Tracy à propos de l’intersection. La veille, en fin d’après-midi, le ministère l’annule.

29 octobre 2019 : Un autre accident se produit. Une femme est grièvement blessée.

image