7 mai 2021
Élargir ses horizons en matière de recrutement de main-d’œuvre
Par: Stéphane Martin

Mario Fortin croit en l’embauche de personnes différentes pour pallier la pénurie de main-d’œuvre dans la région. Photo Pascal Cournoyer | Les 2 Rives ©

Quelques avenues demeurent inexploitées afin de pallier le manque de main-d’œuvre que l’on connaît dans la grande région de Sorel-Tracy. C’est du moins ce que croit le directeur général du Carrefour jeunesse-emploi (CJE) de Pierre-De Saurel, du Recyclo-Centre et de L’Atelier – Centre de travail adapté, Mario Fortin.

Publicité
Activer le son

Ce dernier recommande aux employeurs de ne pas hésiter à se tourner vers une clientèle différente afin de combler leurs besoins d’embauche.

« Parfois lorsqu’on est en démarche d’embauche, on a un type d’employé bien précis en tête et on n’arrive pas à trouver. Je crois qu’il faut élargir ses horizons et ne pas hésiter à aller vers des gens issus de l’immigration, des jeunes sans expérience, des personnes qui ont des limitations physiques et intellectuelles ou des personnes qui ont un passé judiciaire. Je le vis au travers mes expériences et je peux affirmer que travailler avec une clientèle différente est rentable à tous les niveaux. Tout le monde a besoin de se sentir utile dans la vie et nous sommes contents de pouvoir faire une différence. Si cette solution fonctionne pour nous, elle est accessible aux autres employeurs », argumente M. Fortin.

Ce dernier est également impliqué sur le Chantier d’attraction de la main-d’œuvre. « Dans notre plan d’action, on s’est dit qu’il faut permettre aux gens qui sont différents de pouvoir intégrer le marché du travail. Il y a des façons différentes d’accueillir cette clientèle au sein d’une entreprise. Il y a des organismes qui peuvent travailler en collaboration afin de mettre des choses en place pour attirer cette nouvelle main-d’œuvre et surtout la maintenir en place. Il faut juste un peu d’ouverture d’esprit », soutient en conclusion Mario Fortin.

image