29 septembre 2015
Effroi se distingue une troisième fois
Par: Julie Lambert
Un troisième prix pour le court-métrage sorelois Effroi. | Photo: Gracieuseté

Un troisième prix pour le court-métrage sorelois Effroi. | Photo: Gracieuseté

Le court-métrage d’horreur Effroi, réalisé et produit par Guillaume Venne, a remporté un troisième prix lors du festival Dragon Con d’Atlanta, qui se déroulait du 4 au 7 septembre dernier.

L’homme de 38 ans a envoyé la candidature de son court-métrage mettant en vedette plusieurs acteurs de la région comme Kim Barsalo, Hugo St-Jacques, Marie-Pier Robidoux, Céline Gariépy et René Mineau, à plusieurs festivals depuis le début de l’année. La trame sonore a aussi été réalisée par le musicien sorelois Stéphane Tellier.

Il a déjà remporté deux prix au cours des derniers mois, soit un Rising Star 2015 au Canadian international film ainsi qu’un Remi Award au WorldFest-Houston international Film Festival.

Une troisième récompense lui a été décernée le 6 septembre dernier dans le cadre du festival Dragon Con d’Atlanta. Ce dernier accueille près de 70 000 festivaliers intéressés par des séries et films cultes.

M. Venne est encore étonné d’avoir remporté cet honneur. Quand la remise de prix est arrivée et qu’une bonne partie des prix ont été décernés, il ne s’attendait plus à rien, mais était heureux de se trouver parmi les finalistes, souligne-t-il.

« J’ai eu de très bons feedbacks. Le directeur m’a dit qu’il avait beaucoup aimé le film. On était dans une catégorie très difficile. Il y a des producteurs avec de très gros budgets. J’ai été surpris d’entendre le directeur annoncer le prix Honorable mention en m’invitant à monter sur scène. J’étais vraiment content puisque je ne connaissais pas ce prix », se réjouit-il.

Le réalisateur n’en revient pas que sur six festivals auxquels il a participé depuis la présentation de son court-métrage dans la région en octobre 2014, trois lui ont décerné un prix. Disant ne pas faire ça pour gagner, il est tout de même heureux de la visibilité offerte à une production de la région.

« Je l’ai fait par plaisir et j’ai sorti l’argent de mes poches. Je suis content de voir les gens l’apprécier et de pouvoir en parler avec des personnes du milieu. La saison des festivals d’horreur vient tout juste de débuter et nous avons encore envoyé notre candidature à plusieurs d’entre eux. On a hâte de voir ce que ça va donner. »

M. Venne participera d’ailleurs du 4 au 10 octobre prochain au festival Amazon Horror Awards qui a lieu à Manaus au Brésil.

image