13 novembre 2020
Éclosion à l’Hôtel-Dieu de Sorel : maintenant 24 personnes atteintes de la COVID-19
Par: Alexandre Brouillard

On compte maintenant 12 cas parmi les patients et 12 parmi les employés à l’Hôtel-Dieu de Sorel. Photothèque | Les 2 Rives ©

L’éclosion de COVID-19 déclarée le jeudi 5 novembre dernier à l’Hôpital Hôtel-Dieu de Sorel sur une unité d’hospitalisation compte désormais 12 usagers ainsi que 12 travailleurs de la santé.

Publicité
Activer le son

Tous les usagers ayant reçu un diagnostic positif et nécessitant une hospitalisation ont été transférés via le Centre d’optimisation d’occupation des lits de soins intensifs (COOLSI), vers un centre hospitalier désigné afin d’accueillir des patients atteints de la COVID-19. Les autres patients atteints du virus sont en isolement à leur domicile ou ailleurs, à l’extérieur de l’Hôtel-Dieu.

De leur côté, les employés de l’hôpital ayant contacté le virus ont été immédiatement retirés de leur milieu travail. Le CISSS de la Montérégie-Est continue de mettre en place l’ensemble des mesures nécessaires, dont un dépistage massif de tous les employés ayant pu être en contact étroit avec l’une des personnes touchées.

De plus, toutes les mesures de prévention et de contrôle des infections nécessaires pour les autres usagers et les travailleurs de la santé qui auraient pu entrer en contact avec les personnes atteintes ont été mises en place.

Bien que certains s’inquiètent de la hausse des cas ces derniers jours à l’hôpital, Hugo Bourgoin, conseiller aux relations médias et ministérielles au CISSS de la Montérégie-Est, explique que lorsque le premier bilan avait été donné, des résultats étaient encore attendus. « Le CISSS de la Montérégie-Est continue de mettre en place toutes les mesures de prévention et contrôle des infections nécessaires », souligne-t-il.

Adoption de mesures pour répondre au manque de personnel

Se retrouvant maintenant avec un nombre considérable de travailleurs de la santé en moins, certains salariés à temps partiel doivent maintenant effectuer du temps complet. Cette mesure est en lien avec l’arrêté ministériel 007 du gouvernement du Québec. Hugo Bourgoin indique que d’autres moyens sont déployés afin de maximiser la stabilité du personnel. « Pour y arriver, notre établissement déploie plusieurs moyens comme la poursuite de notre recrutement massif et de la sollicitation des retraités ».

Face aux mesures adoptées pour répondre au manque de personnel, Hugo Bourgoin indique qu’il est important de rappeler que nous sommes dans un contexte exceptionnel de pandémie. « Nous avons malgré tout offert des options permettant aux employés de demeurer à temps partiel, le tout selon les besoins de leur service ».

image