17 février 2021
Échos du conseil de la MRC de Pierre-De Saurel
Par: Alexandre Brouillard

Lors de la séance du 10 février dernier, les maires du conseil de la MRC de Pierre-De Saurel ont abordé plusieurs sujets. Photo capture d’écran

Lors de la séance du conseil de la MRC de Pierre-De Saurel du 10 février, les 12 maires réunis par vidéoconférence ont abordé plusieurs sujets dont l’état de la production du parc éolien Pierre-De Saurel (PARC), l’étude de mobilité et de fluidité de la circulation ainsi que l’état de certains travaux sur la piste cyclable régionale.

Publicité
Activer le son

Une bonne année pour le parc éolien

Les élus ont d’abord discuté de l’état de la production du PARC. Le maire de Sorel-Tracy, Serge Péloquin, a indiqué qu’en 2020, le PARC avait totalisé 63 775 mégawatts-heures (MWh) de production surpassant ainsi les attentes d’Hydro-Québec, qui exige une production de 51 500 MWh par année dans son contrat. Une hausse considérable, alors qu’en 2019 la production s’élevait à 61 494 MWh. « En 2020, la production a augmenté de 2881 MWh. C’est un gain très important », souligne M. Péloquin.

Il a également mentionné que la couverture d’assurance du PARC avait été renouvelée pour les années 2021 et 2022 au coût de 146 446 $. « C’est un prix similaire aux dernières années, malgré l’augmentation des couvertures d’assurance en raison de la pandémie », précise Serge Péloquin.

Par ailleurs, la MRC de Pierre-De Saurel a annoncé la préparation du lancement des appels d’offres pour l’entretien des pales des éoliennes ainsi que pour la réparation de différentes pièces qui assurent le bon fonctionnement du PARC. M. Péloquin a d’ailleurs indiqué que l’inspection des composantes du parc éolien aurait lieu lors des trois prochains mois. « Ce sont des inspections de routine prévues chaque année », spécifie-t-il.

Étude de mobilité et de fluidité de la circulation

À la suite de l’accident survenu sur la route 132 à Saint-Robert, le 27 janvier dernier, les maires ont souligné l’importance de remettre de l’avant l’étude de mobilité et de fluidité de la circulation qui stagne depuis quelque temps.

« Nous avons de bonnes nouvelles concernant l’étude. La Fédération québécoise des municipalités (FQM) et leur service de génie vont nous aider à émettre les grandes lignes afin de produire notre rapport. Elle va aussi nous faire sauver des coûts parce que si nous avions fait ça avec une firme indépendante, les coûts auraient été beaucoup plus élevés. […] Nous allons quand même devoir étudier la question avec notre député provincial, Jean-Bernard Émond, pour émettre les grandes lignes du rapport », explique Gilles Salvas, préfet de la MRC de Pierre-De Saurel.

Le point de l’étude devrait apparaître à l’ordre du jour de la prochaine séance de la MRC, le 10 mars.

Piste cyclable régionale : analyse et travaux

Les maires ont adopté une résolution pour demander au Ministère des Transports du Québec (MTQ), qui procédera bientôt à l’analyse de la structure du pont Camille Parenteau à Yamaska, d’intégrer à leur analyse la possibilité d’élargir le trottoir du côté sud pour permettre aux cyclistes d’utiliser de façon sécuritaire le pont.

De plus, concernant les travaux sur deux ponts de la piste cyclable régionale à proximité du rang Saint-Louis, les maires ont demandé un prolongement de leur entente avec le MTQ. « En raison d’une étude hydrologique et d’une étude de la capacité portante du sol, la MRC veut repousser le début des travaux qui étaient prévus au début de l’été 2021 à la fin de la saison estivale de la même année », explique le préfet de la MRC.

FRR : trois projets choisis

Le Conseil de la MRC a approuvé trois projets dont les montants seront prélevés de l’enveloppe réservée dans le Fonds régions et ruralité (FRR) pour le développement régional. À l’École secondaire Fernand-Lefebvre, un montant de 5000 $ sera attribué pour l’aménagement d’un terrain de basketball. Un autre montant de 5000 $ sera également accordé à l’École secondaire Bernard-Gariépy pour l’ajout de bancs, de tables de ping-pong, d’un agora et d’arbres supplémentaires dans une section de la cour dédiée aux enseignants. Finalement, 5000 $ seront attribués au fonctionnement de la Maison de la musique de Sorel-Tracy.

Gestion du cerf de Virginie

Les maires ont appuyé une demande au Ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs du Québec (MFFP) concernant la gestion du cerf de Virginie afin d’optimiser la gestion du cheptel de chevreuil.

« Au Québec, il y a la loi du mâle, qui permet de tuer plus souvent des mâles lors des saisons de chasse. Cela fait que notre cheptel est en moins bonne santé, car nos mâles n’ont pas le temps de vieillir. Nous voulons alors interdire la chasse de jeunes mâles. Je ne sais pas si on assiste à un changement de génération, mais il y a un très fort mouvement d’appui face à cette façon de gérer les cheptels », explique Michel Péloquin, maire de Sainte-Anne-de-Sorel.

Changement dans le transport régional?

À la suite d’une demande des municipalités de Sorel-Tracy et de Saint-Joseph-de-Sorel, la MRC analysera la possibilité d’intégrer le transport interurbain (Sorel-Tracy/Longueuil) aux services de transport offerts sur le territoire. Simon Berthiaume, le directeur général du Service de transport adapté et collectif régional (STACR), a été mandaté par le conseil de la MRC afin d’examiner le dossier qui a comme objectif d’améliorer la desserte tant intra qu’extra régionale.

Pour Serge Péloquin, cette adoption est une excellente nouvelle pour l’accessibilité aux différents services de transports adaptés et collectifs sur l’ensemble du territoire de la MRC. « Nous pourrons ainsi répondre à un besoin exprimé par l’ensemble de la population de la MRC, qui pourra entre autres bénéficier du transport collectif reliant les municipalités rurales entre elles », précise-t-il.

Le plan régional sera présenté pour information aux élus des municipalités, pour ensuite être rediscuté lors d’une prochaine séance du conseil de la MRC.

image