12 juillet 2018
Drone au-dessus d’une foule au Gib Fest : un homme s’expose à une amende salée
Par: Jean-Philippe Morin

Le drone a été aperçu au-dessus de la tête des enfants lors du départ de la course de 1 km, le 10 juillet. (Photo : gracieuseté/Maurice Parent)

Transports Canada est intervenu le 10 juillet auprès d’un homme qui faisait voler un drone en milieu urbain, au-dessus de la foule lors de la course du Gib Fest au centre-ville de Sorel-Tracy.

« Le Ministère est intervenu afin de mettre fin à cette opération de drone qui n’était pas jugée sécuritaire. L’opérateur a reçu pour instruction formelle de faire poser son drone. Transports Canada effectuera une enquête administrative en lien avec cet incident », écrit Daniel Savoie, responsable des médias chez Transports Canada dans un courriel acheminé au journal Les 2 Rives.

L’opérateur du drone s’expose ainsi à une amende pouvant aller jusqu’à 3000$ pour chaque infraction liée à l’Arrêté d’urgence no. 9 visant l’utilisation de modèles réduits d’aéronefs, ajoute M. Savoie.

« Le Ministère prend la sécurité des Canadiennes et des Canadiens très au sérieux et a mis en place des règlements pour éviter ce genre d’incident », conclut-il.

Un drone ne peut se trouver à une altitude sous les 90 m et il ne peut être à moins de 30 m de façon latérale des véhicules, bateaux et public. Il ne peut en aucun temps être au-dessus du public, ce qui n’était pas le cas le 10 juillet. L’opérateur doit aussi le garder dans son champ de vision et dans un rayon de 500 m par rapport à sa position. Plusieurs autres conditions doivent être remplies pour faire voler son drone de façon sécuritaire, selon Transports Canada.

image