9 février 2021
Étude de mobilité et de fluidité de la circulation
Dominique Ouellet veut que les choses avancent plus vite
Par: Katy Desrosiers

Le maire Serge Péloquin croit que la solution passe par l’implantation d’un boulevard urbain pour dévier la circulation de la zone résidentielle et industrielle. Photo Pascal Cournoyer | Les 2 Rives ©

La conseillère du quartier Pierre-De Saurel à Sorel-Tracy, Dominique Ouellet, souhaite que le dossier concernant l’étude de mobilité et de fluidité de la circulation dans la région débloque. Elle note que depuis 2018, plusieurs actions ont été prises, mais que récemment, le dossier stagne.

Publicité
Activer le son

Au conseil de ville du 1er février, Mme Ouellet a résumé les actions prises depuis trois ans, dont des rencontres avec la direction régionale du ministère des Transports et la création d’un comité de travail pour se pencher sur la fluidité et la mobilité de la circulation. Ce comité de travail relève de la MRC de Pierre-De Saurel.

Elle a profité de l’occasion pour questionner le maire Serge Péloquin sur les étapes à venir, puisqu’elle considère que la réalisation de cette étude est primordiale avec le développement économique que connaît la région. Elle nomme en exemple la construction de la nouvelle prison, l’implantation de la fromagerie Bel et le développement du complexe portuaire. Avec ces projets et d’autres à venir, elle rappelle que la circulation routière sera portée à augmenter.

« Je compte sur vous monsieur le maire, comme notre représentant à la MRC, de leur demander. Il faut qu’il se passe quelque chose. Ça va être très important pour le développement économique de Sorel-Tracy, mais aussi de la région. Il faut trouver des solutions et prévoir la mobilité et la fluidité pour les 10, 15, 20 et 25 prochaines années. Cette étude est la base pour que le ministère nous mette dans son fameux plan quinquennal », a mentionné la conseillère.

Boulevard urbain

Serge Péloquin a tout d’abord rappelé le triste accident du jeune William St-Louis-Allard, frappé par une voiture alors qu’il traversait la route 132 pour prendre l’autobus. Il déplore que ce soit avec ce genre d’événement que les choses se mettent à bouger et que ceux-ci nous rappellent l’importance de faire de la sécurité des enfants et autres utilisateurs de cette route une priorité.

Il a ensuite confirmé à la conseillère que le comité a déjà tenu deux rencontres et que le dossier est à suivre.

« On avait pris un certain leadership et ç’a été transféré de façon régionale à la MRC. Nous, comme les 11 autres municipalités, on suit le rythme que donne le préfet et son groupe. Quand on met un sujet à l’ordre du jour, on l’avance », explique-t-il. Le maire précise qu’il s’agit tout de même d’une bonne chose que le dossier ait été transféré au niveau régional. Toutefois, il affirme que les choses doivent bouger.

Dans le passé, le ministère avait proposé des mesures d’atténuation comme l’élargissement du boulevard Fiset et l’installation de murets dans l’allée centrale pour que les gens ne puissent pas tourner. Selon le maire, le tout n’a pas de sens. Il croit qu’il faut arrêter de se pencher sur plusieurs options et choisir comme solution la création d’une voie urbaine pour détourner la majeure partie de la circulation de la zone résidentielle et commerciale.

« J’ai été content d’entendre le préfet à la télé en parler. Il faut qu’on réfléchisse non pas à la continuité de la 30 comme autoroute, c’est rêver en couleur. Nous, ce qu’on propose, c’est un boulevard urbain, une route d’environ 20 km de distance pour rejoindre la route 122 », mentionne M. Péloquin.

Il affirme qu’il discutera du dossier avec le préfet et les autres maires afin de le mettre rapidement à l’ordre du jour, ce qui permettra d’octroyer rapidement le mandat pour la réalisation de ladite étude.

Accident de William St-Louis-Allard : Le Centre de services scolaire de Sorel-Tracy propose des solutions

Le 27 janvier, le jeune William St-Louis-Allard a été frappé par un véhicule en allant attendre son autobus de l’autre côté de la route 132 à Saint-Robert. Dans les jours suivants, le Centre de services scolaire (CSS) de Sorel-Tracy a proposé des solutions afin de mieux assurer la sécurité des élèves.

À l’émission La Tribune, diffusée à CJSO 101,7 FM, la directrice générale du CSS de Sorel-Tracy, Claudine Lachapelle, s’est exprimée sur les stratégies qui ont été déployées et celles qui le seront, afin d’assurer davantage la sécurité des élèves.

Dès le lendemain de l’accident, il a été proposé aux huit familles, ce qui représente 11 élèves, habitant sur ce tronçon à 90 km/h, de procéder à l’embarquement directement du côté de la résidence.

Par la suite, le comité du transport du CSS a été mandaté afin de revoir tous les parcours où une partie du circuit est dans une zone de 90 km/h et plus.

Les trois tronçons prioritaires sont celui-ci sur la route 132, une portion de la route 122 (à Saint-David et Saint-Gérard-Majella) et une portion de la route 133 (chemin des Patriotes).

Le comité aura le mandat de revoir ces circuits et d’apporter des recommandations pour améliorer la sécurité des élèves.

Comme conseil aux parents et aux élèves, la directrice générale rappelle de rester sur son terrain et d’attendre que l’autobus soit arrêté avec les feux en action avant de traverser.

image