29 septembre 2015
Disparition de la centrale thermique
Par: Julie Lambert
La structure de la centrale thermique est complètement disparue le 25 septembre dernier. Seulement les tas de matériaux sur le terrain témoignent de son existence. | Photo: TC Média - Pascal Cournoyer

La structure de la centrale thermique est complètement disparue le 25 septembre dernier. Seulement les tas de matériaux sur le terrain témoignent de son existence. | Photo: TC Média - Pascal Cournoyer

La centrale thermique de Sorel-Tracy est bel et bien disparue du paysage le 25 septembre lors de la dernière étape de son démantèlement. Les travaux commencés depuis janvier 2013 sont terminés et seulement des montagnes de matériaux sur le terrain d’Hydro-Québec témoignent encore de son existence.

Les travaux ont débuté en janvier 2013, mais ont été retardés pendant plusieurs mois en raison de la faillite de l’entreprise engagée pour ce contrat, EDS Canada.

La société d’État avait lancé un nouvel appel d’offres à l’été 2014. Elle avait ensuite retenu l’entreprise québécoise Excavation René Saint-Pierre. Cette dernière a pu reprendre les travaux en septembre 2014.

Le démantèlement de la structure est maintenant terminé, a confirmé la porte-parole d’Hydro-Québec, Marie-Ève Sylvestre. Au cours des prochains jours, Excavation René Saint-Pierre procédera au ramassage des matériaux sur le terrain, souligne-t-elle.

« Nous préparons les prochaines étapes. Il reste à lancer un appel de projets concernant le démantèlement de la structure souterraine et près du fleuve ainsi que la réhabilitation du terrain. Nous visons le printemps 2016 pour reprendre les travaux », mentionne Mme Sylvestre.

Après cette étape, Hydro-Québec décidera ce qu’il adviendra du terrain sur lequel a été érigée la centrale thermique fermée depuis 2011. Rappelons qu’en novembre 2014, le conseil de ville a voté une résolution signifiant son intérêt à acquérir ces terrains.

image