20 juillet 2015
Discorde entre Sorel-Tracy et Saint-Joseph sur le changement de zonage
Par: Julie Lambert
Le réaménagement des terrains de l’entreprise Terminal Maritime, en bordure de la rue Étienne, cause des tensions entre Sorel-Tracy et Saint-Joseph-de-Sorel. Sur la photo, vue de la rue actuellement. | Photo: TC Média - Julie Lambert

Le réaménagement des terrains de l’entreprise Terminal Maritime, en bordure de la rue Étienne, cause des tensions entre Sorel-Tracy et Saint-Joseph-de-Sorel. Sur la photo, vue de la rue actuellement. | Photo: TC Média - Julie Lambert

Réaménagement prévu dans les plans de l’entreprise. | Photo: Gracieuseté – Ville de saint-Joseph-de-Sorel

Réaménagement prévu dans les plans de l’entreprise. | Photo: Gracieuseté – Ville de saint-Joseph-de-Sorel

Un changement de zonage de commercial à industriel dans le secteur de la rue Étienne à Saint-Joseph-de-Sorel cause des tensions avec Sorel-Tracy. Le maire Serge Péloquin craint que cela laisse une porte ouverte au développement d’une industrie lourde contrairement à sa voisine qui soutient qu’il n’y aura aucun impact.

L’entreprise Terminal Maritime a présenté un projet à la municipalité de Saint-Joseph-de-Sorel pour procéder à des travaux de réaménagement de certains bâtiments existants sur ses terrains situés en bordure de la rue Étienne.

Elle souhaite y implanter des activités connexes à leur usage principal comme un atelier d’entretien de leurs équipements et un bâtiment de service pour les débardeurs incluant un vestiaire, des douches et une cafétéria.

Pour ce faire, la municipalité a dû procéder à des modifications à son plan d’urbanisme et au règlement de zonage afin d’agrandir la zone industrielle. En juin dernier, la municipalité a informé Sorel-Tracy de son intention.

Cette décision n’a pas plu aux membres du conseil qui ont voté une résolution, le 6 juillet dernier, où ils s’opposaient à l’unanimité à ce changement de zonage.

Le maire et les conseillers croient que cette modification « engendrera une augmentation significative des contraintes et nuisances telles que les bruits, les odeurs et la circulation excessive de véhicules lourds » en plus de nuire à la vocation de ce secteur qui est adjacent au parc des Bateaux blancs de Sorel-Tracy.

« Il y a un parc et des résidences à proximité. De notre côté, nous sommes dans une zone publique et institutionnelle. À aucun moment, Saint-Joseph ne nous a consultés. C’est comme le dossier du tracé de la route industrielle, la municipalité fait ce qu’elle veut de son bord et le reste, elle s’en fout un peu », déplore le maire de Sorel-Tracy, Serge Péloquin.

Craintes infondées

Cette opposition de la part de Sorel-Tracy, le maire de Saint-Joseph Olivar Gravel ne la comprend pas. Selon lui, ces interventions de l’entreprise n’amèneront aucune augmentation de la circulation lourde et ne généreront aucune nuisance supplémentaire pour le voisinage.

« Une zone tampon pour enlever le bruit est déjà prévue dans le plan de réaménagement. L’entreprise souhaite améliorer les installations de ses employés qui, soit dit en passant, proviennent en majorité de Sorel-Tracy. Cela ne change rien du tout, sinon à enjoliver le coin », affirme-t-il.

Le maire Gravel invite d’ailleurs le maire Péloquin à s’informer par le biais d’une rencontre où ils seront en mesure de leur expliquer l’ensemble du projet et par le fait même à calmer leurs inquiétudes.

Une suggestion que n’écarte pas le maire de la ville-centre, même si ses craintes ne sont pas toutes dissipées.

« Nous n’avons aucune assurance qu’elle [Terminal Maritime] ne virera pas ça de bord puisque le zonage sera pour l’industriel lourd. Ils sont souverains chez eux, mais cela ne veut pas dire que nous donnerons notre accord lorsque la demande passera à la MRC », conclut M. Péloquin.

image