2 juillet 2015
Direction Colorado pour François Beauchemin
Par: Jean-Philippe Morin
François Beauchemin évoluera avec l'Avalanche du Colorado pour les trois prochaines saisons. | Christian Petersen/Getty Images/AFP

François Beauchemin évoluera avec l'Avalanche du Colorado pour les trois prochaines saisons. | Christian Petersen/Getty Images/AFP

Même si son but numéro un était de rester avec les Ducks d’Anaheim et d’y terminer sa carrière, François Beauchemin se dit pleinement heureux de son nouveau contrat signé le 1er juillet à titre de joueur autonome l’envoyant avec l’Avalanche du Colorado pour les trois prochaines années.

Ce nouveau pacte, qui lui rapportera une moyenne de 4,5 M$ par année, comprend aussi une clause de non-échange. C’est donc dire que les vice-présidents des opérations hockey Joe Sakic et Patrick Roy devront lui demander son avis si une transaction l’impliquant devait avoir lieu.

« C’était primordial pour moi de signer avec une clause de non-échange complète pour les trois prochaines années, explique François Beauchemin, en entrevue au Journal. On déménage la famille, alors à mon âge, je ne voulais pas me faire échanger dès la première année », ajoute le défenseur de 35 ans.

« On cherche déjà pour une maison et l’école commence fin août pour les enfants, alors l’été s’annonce chargé! »

Même s’il se dit déçu de partir d’Anaheim où il a évolué pendant neuf ans, le Sorelois était clair : il ne voulait pas de contrat d’un ou deux ans.

« C’est une déception, c’est sûr, mais en même temps, je suis très satisfait de me retrouver au Colorado. Je n’ai pas eu l’offre que j’attendais de trois ans à Anaheim et c’était clair pour moi que c’était ce que je recherchais. En plus, j’évoluerai dans une bonne équipe, une bonne organisation et je sais que je serai bien reçu », lance-t-il.

Avec Erik Johnson

François Beauchemin a été le premier gros nom à signer un contrat à l’ouverture des joueurs autonomes, le 1er juillet, vers midi. Déjà, il était entré en contact avec Joe Sakic et Patrick Roy qui l’ont accueilli à bras ouverts.

On lui a également promis beaucoup de temps de glace, ce qui le comble.

« On m’a dit que je jouerais avec Erik Johnson sur la première paire de défenseurs, contre les meilleurs trios adverses. Il a été un premier choix au total et à 27 ans, il a beaucoup d’expérience pour un jeune vétéran. Il a aussi des habiletés offensives. Je crois que ce sera bon pour nous deux de jouer ensemble », espère-t-il.

L’Avalanche du Colorado a été exclu des séries l’an dernier après une saison de rêve en 2013-2014 où l’équipe a terminé au premier rang de la Conférence de l’Ouest. L’équipe saura-t-elle se relever? François Beauchemin en est convaincu, surtout avec l’abondance de jeunes talents et les vétérans qui les soutiennent.

« L’an dernier, l’équipe a connu un mauvais début de saison. Le gardien numéro un, [Semyon] Varlamov, a été blessé longtemps et ça n’a pas aidé. J’espère qu’on saura rebondir cette année », conclut-il.

image