10 juin 2019
Diane-Marie Racicot présente un spectacle sur les seins et la condition des femmes
Par: Katy Desrosiers
La comédienne soreloise Diane-Marie Racicot a effectué plus d’un an de recherche pour réaliser Le Sein mis à nu. 
Photo gracieuseté

Le Sein mis à nu sera présenté à compter de cet automne. 
Photo gracieuseté

Le Sein mis à nu sera présenté à compter de cet automne. Photo gracieuseté

L’artiste soreloise Diane-Marie Racicot présentera cet automne son spectacle Le sein mis à nu, dans lequel elle raconte de façon romancée des histoires, tantôt heureuses, tantôt tristes, qui lui ont été rapportées en lien avec les seins. Le 13 juin, elle présentera une lecture du spectacle devant un public restreint à la Maison de la musique.

Pendant plus d’un an, elle a recherché des histoires autour des seins des femmes. « J’ai rencontré plusieurs femmes, des petits groupes. Je voulais toucher toutes les générations et avoir un son de cloche d’une autre culture. Je touche aussi la transsexualité dans le spectacle », explique Diane-Marie Racicot.

Le musicien Normand Perron l’accompagnera sur scène et traduira en musique les émotions ressenties. Il utilisera, pour ce faire, plusieurs instruments comme la guitare et le ukulélé. Deux autres sorelois participeront au projet, soit le photographe Simon Ménard et Julie Gratton de Circa Productions, qui réalisera un film à partir du spectacle. La mise en scène sera réalisée par Véronique Pascal.

Le 13 juin, elle présentera une première lecture de son travail devant public à la Maison de la musique. Les gens intéressés par le processus de création de l’artiste sont invités à l’événement. Avec les commentaires reçus lors de la soirée, la créatrice pourra ajuster son spectacle d’ici l’automne. La présentation durera une cinquantaine de minutes alors que le spectacle, une fois terminé, durera environ 65 minutes.

Diane-Marie Racicot a également reçu une subvention du Conseil des arts du Canada pour réaliser son projet. « Avoir du financement, ça me permet entre autres de pouvoir bien payer les artistes qui participent avec moi au projet », souligne-t-elle.

Bien plus que des seins

Avec sa démarche artistique, la femme a voulu amener les gens à réfléchir à différents aspects tels que le bonheur d’être soi-même la différence, le désir de plaire et les réalités inacceptables que peuvent vivre des femmes de différentes cultures.

« Quand je dis le sujet du spectacle, les gens réagissent et me disent  » Quoi? Un spectacle sur les seins?  » On parle souvent des seins, mais pas comment je vais en parler. Parler des seins, c’est aussi parler de la condition des femmes. C’est tout un regard de la société sur les seins que j’ai voulu aborder, comme la publicité qui inclut les seins », explique-t-elle.

La première représentation officielle se tiendra cet automne dans la région, probablement dans le cadre des Journées de la culture à la fin septembre. Par la suite, la Soreloise compte effectuer une tournée. Les détails concernant son projet se retrouvent sur son site Internet personnel. Pour assister à la lecture du 13 juin, il faut contacter la Maison de la musique par courriel au info@maisondelamusique.org.

image