30 août 2016
Deux Sorelois veulent révolutionner le monde du livre
Par: Julie Lambert
Marie-Christine Lachance et Mike Pelland se sont lancé dans le monde de l’édition de livres. | Photo: Gracieuseté

Marie-Christine Lachance et Mike Pelland se sont lancé dans le monde de l’édition de livres. | Photo: Gracieuseté

Marie-Christine Lachance et Mike Pelland, qui ont connu du succès dans le monde artistique sorelois et même québécois, se sont lancés dans le monde de l’édition avec leur propre entreprise Alaska dans le but de dépasser les frontières. Ils publieront en novembre leur premier livre pour enfants entièrement illustré et écrit par leurs soins, mais aussi interactif.

Humoriste, metteure en scène, écrivaine et maintenant éditrice, Marie-Christine Lachance explique que l’idée de se lancer dans cette nouvelle aventure découle de la publication de son premier roman humoristique l’an dernier.

« Nous avons beaucoup d’amis avec des enfants et nous nous sommes rendu compte que pour les parents, c’est une recherche constante de trouver un nouveau livre intéressant. C’était aussi une période dure pour les maisons d’édition. On s’est dit pourquoi ne pas l’éditer nous-mêmes », mentionne l’écrivaine.

Son conjoint Mike Pelland, artiste en arts visuels et illustrateur, est embarqué dans ce projet. Ils se sont adjoint trois autres personnes, soit Ghyslain Dufresne (ancien membre des Chick’n Swell), Jean-Philippe Gaudette (graphiste) et Isabelle Froment (organisatrice événement).

« On mise sur le talent de chacun. Notre objectif est de publier notre premier livre pour enfants en novembre prochain. Il s’intitule Le coq qui avait perdu son cri. Notre point original, c’est qu’il va y avoir de l’interactivité entre les parents et les enfants », mentionne Mme Lachance.

En effet, les illustrations de ce roman s’animeront lorsqu’on posera un téléphone intelligent ou une tablette après le téléchargement d’une application.

« L’image se transformera. On mélange toutes nos expertises pour faire de beaux livres de qualité avec une bonne histoire. Mike est un artiste visuel, chacun de ses dessins se veut une œuvre d’art. On veut faire des livres actuels et à notre manière en étant conscients des besoins d’aujourd’hui », mentionne-t-elle.

Ne pas avoir froid aux yeux

Les cinq associés de la maison des Éditions Alaska ne sont pas frileux, ajoute l’humoriste en faisant référence au nom de leur entreprise. Ils ont de grandes ambitions comme la publication d’une dizaine d’autres livres pour enfants.

Ils souhaiteraient également élargir leurs horizons, notamment en publiant d’autres écrivains mais en gardant en tête leur spécificité, soit se démarquer et donner une autre dimension au livre.

« C’est le fun et on est vraiment fiers. On veut créer une expérience. Notre mission n’est pas juste de faire des livres, mais que chaque publication ait un petit plus où la réalité est augmentée. On pourrait par exemple ajouter une carte interactive montrant les endroits préférés d’un personnage principal de l’un de nos romans », décrit Mme Lachance avec enthousiasme.

Travailleuse autonome depuis des années, l’artiste n’avait pas peur de relever ce nouveau défi, souligne-t-elle, puisque la lecture a toujours été une passion pour elle.

« On s’occupe de tout et publier un livre, c’est vraiment quelque chose. Nous voulons relever le défi de réintéresser les gens aux livres. On veut les rendre plus accessibles. Notre souhait est de partager notre amour pour la lecture. On a un horizon d’au moins trois ans, mais on se souhaite au moins 50 ans! », conclut-elle.

image