4 février 2020
Deux Sorelois reconnus coupables de proxénétisme en quelques semaines
Par: Sébastien Lacroix
Tommy Agnant-Perreault
Photo tirée de Facebook

Tommy Agnant-Perreault Photo tirée de Facebook

Tommy Agnant-Perreault et Christopher Domond, qui sont tous les deux originaires de Sorel-Tracy, ont été reconnus coupables de proxénétisme au cours des dernières semaines.

Publicité
Activer le son

Les deux hommes âgés dans la vingtaine, qui résidaient dans la région de Montréal au moment de leur arrestation, étaient de bons amis lors de leur passage à l’École secondaire Fernand-Lefebvre.

En novembre dernier, Christopher Brick Jose Domond a été reconnu coupable d’avoir forcé quatre filles à se prostituer, dont deux qui n’avaient que 17 ans. Au moment de son arrestation, le 20 juillet 2017, à Longueuil, il était considéré comme l’acteur principal d’un réseau de prostitution. Il avait ensuite plaidé non coupable, le 4 septembre 2017, et il est demeuré détenu tout au long des procédures.

Selon ce que rapporte Le Journal de Montréal, il opérait dans la région de Québec où il pouvait vendre ses victimes à fort prix en raison d’une moins grande concurrence. Il usait de son charme, en faisant des promesses et des cadeaux pour attirer ses victimes. Il espérait se procurer une voiture de luxe avec ses gains.

Dans le cas de Tommy Agnant-Perreault, il a été reconnu coupable de proxénétisme pour une deuxième fois, à la fin du mois de janvier 2020. Le récidiviste était sorti de prison, le 25 juin 2019, après un an et demi derrière les barreaux.

Le 10 septembre, il s’est fait arrêter à Longueuil pour avoir forcé la même victime à se prostituer de nouveau. Il faisait également face à des accusations de traite de personne, agression armée, menaces et bris d’ordonnance.

Toujours selon Le Journal de Montréal, il n’aurait même pas attendu une journée pour retourner vivre chez sa victime, malgré un interdit de contact, et retomber dans ses vieilles habitudes. Il avait été trahi par un vidéoclip qu’il avait mis en ligne à la fin du mois du juillet dans lequel plusieurs scènes avaient été tournées dans l’appartement de la victime.

Malgré le retrait de la plainte de la jeune femme, Agnant-Perreault a été reconnu coupable en raison de textos incriminants qu’il échangeait avec elle. Les messages textes démontraient l’emprise qu’il avait sur la victime puisqu’il la forçait à lui remettre ses revenus provenant de la prostitution.

Des anciens Polypus

Les deux jeunes hommes semblaient pourtant promis à un bel avenir lors de leur passage au secondaire où ils excellaient dans les sports.

Domond était un excellent porteur de ballon au sein du programme de football des Polypus. Il s’était d’ailleurs taillé un poste avec le collège Champlain de Lennoxville, en Division 1.

Agnant-Perreault jouait pour sa part au basketball. Il s’était notamment taillé un poste sur l’équipe de Richelieu-Yamaska qui avait remporté la médaille d’argent aux Jeux du Québec de Shawinigan, en 2012.

Les deux sont également des rappeurs. L’un se faisant appeler « Christopher The Flye » et l’autre « Tommy The Flye » sur les réseaux sociaux.

image