2 février 2017
Deux présumés trafiquants demeurent détenus
Par: Sarah-Eve Charland

« Je suis convaincu, selon la preuve présentée, qu’ils font partie d’un réseau de trafic de stupéfiants. La preuve est accablante », a affirmé le juge Denys Noël, qui a décidé de garder Steven Lefebvre et Patrick Berthelette détenus.

Publicité
Activer le son

Les deux hommes ont été arrêtés le 18 janvier, à Contrecœur, lors d’une perquisition majeure. Le juge n’a pas considérer assez fiables les garanties présentées par l’avocate de la défense, Laurence Denis-Legault, lors de l’enquête sur remise en liberté qui s’est déroulée le 2 février au palais de justice de Sorel-Tracy.

L’avocat de la Couronne, Cimon Sénécal, a raconté l’opération de filature qui s’est déroulée sur une période d’environ trois mois près du domicile des accusés. Cette enquête a mené à une perquisition qui a eu lieu le 18 janvier dans les domiciles des accusés. Les policiers ont notamment découvert des chandails à l’effigie des Hells Angels au domicile de Patrick Berthelette.

Ces coaccusés seraient impliqués dans un réseau de trafiquants de stupéfiants. Martin Quinio, Stéphane Vendette, Sophie Archambault et Kathie Brassard Tremblay font également face aux mêmes chefs d’accusation.

Kathie Brassard Tremblay et Sophie Archambault sont déjà en liberté. Le juge a imposé la détention à Stéphane Vendette pendant la durée des procédures judiciaires. Le dossier de Martin Quinio reviendra devant le tribunal le 13 février.

Rappelons que les policiers ont saisi 303 g de marijuana, 95 g de cocaïne, 138 pilules d’amphétamines, plusieurs objets liés à la vente de stupéfiants, 4300$ et un véhicule.

image