17 novembre 2020
Au son plutôt estival
Deux nouvelles chansons pour le groupe sorelois The Cays
Par: Katy Desrosiers

Les Sorelois Alex Marion, Dany Messier et Ghislain Lavallée sont passionnés de musique et aiment expérimenter en studio pour trouver de nouveaux sons pour leurs pièces. Photo Artony

Il y a un an, le nouveau groupe sorelois The Cays dévoilait ses premières chansons au son estival. Un an plus tard, le trio dévoile deux nouvelles pièces, créées dans la même lignée. Même si la pandémie a un peu changé leur façon de fonctionner, l’expérimentation et le plaisir demeurent au cœur de leur processus de création.

Publicité
Activer le son

Les musiciens Ghislain Lavallée à la batterie, Dany Messier à la guitare et à la voix ainsi qu’Alex Marion à la guitare, ont déjà composé une dizaine de chansons. Lorsque l’horaire de tous le permet, ils se rencontrent afin de peaufiner les pièces et les enregistrer au studio de Clément Goulet.

Le groupe ne se met pas de pression quant aux dates de sorties. Quand une chanson est prête, ils la dévoilent. Les trois musiciens ont des emplois autres que la musique. Ils composent donc par simple passion, sans plan de carrière précis.

Les deux chansons dévoilées récemment, June’s Moonlight et Palm Tree, ont un son pop, rappelant l’été.

« C’est vraiment de la pop accessible, des tounes d’environ trois minutes. On expérimente avec le son des instruments, mais sinon, ça reste de la pop estivale. Les autres qu’on va sortir, elles ont peut-être plus un penchant alternatif, avec un peu de distorsion. Elles seront peut-être un peu plus champ gauche, moins vers d’oreille. Mais on va toujours garder un côté pop. On ne s’éloignera pas trop de notre formule et ce dans quoi on est à l’aise de composer », explique le batteur Ghislain Lavallée.

Dans le meilleur des mondes, le groupe aimerait sortir deux ou trois chansons tous les quatre ou cinq mois. Mais comme la pandémie vient un peu changer la donne, ils y vont au jour le jour.

Composer sans restriction

Les trois musiciens aiment expérimenter au niveau des sons. Par exemple, pour la pièce June’s Moonlight, au lieu d’y inclure de la batterie comme à l’habitude, les percussions consistent en des coups sur un mur.

« C’est une idée que j’avais déjà vue. Tu fais juste taper dans un mur, donc le rythme en arrière, c’est un coup de poing dans un mur. On est parti avec ça et on est arrivés avec les guitares, le ukulélé. On a monté une chanson pas dans les standards, mais ça ne paraît pas trop à l’oreille. C’est vraiment un trip. On a mis un micro sur un mur et on a essayé de trouver la meilleure place pour que ça sonne le mieux possible. On a du fun en studio, on essaie des trucs! », lance-t-il.

L’expérimentation a une grande place au sein du groupe. Le batteur affirme qu’il est important d’écouter les idées de chacun des membres et de n’avoir aucune limite.

Également, lorsque vient le temps de mixer les chansons, le trio souhaite travailler avec une personne différente à chaque fois pour avoir de nouvelles sonorités pour chaque pièce. Les deux nouvelles chansons ont été mixées par Luc Tellier, un artisan de la musique sorelois.

Ghislain Lavallée raconte que les chansons lancées l’an dernier ont reçu une bonne réponse et qu’elles ont tourné dans les radios, mais le contexte a fait en sorte que le groupe n’a pu les promouvoir comme voulu. Et ces temps-ci, les musiciens pratiquent chacun de leur côté en attendant que le tout redevienne plus comme à la normale.

Il est possible d’avoir accès aux nouvelles chansons du groupe et de suivre les prochaines sorties via la page Facebook The Cays.

image