5 juin 2019
Deux femmes œuvrant dans des milieux masculins honorées par l’Orienthèque
Par: Jean-Philippe Morin

Fanny Civel, gagnante volet Femme travaillant dans un métier majoritairement masculin, entourée de la représentante de Desjardins pour la remise de la bourse et de membres du jury. Photo gracieuseté

Geneviève Lévesque, gagnante volet Femme étudiant dans une formation majoritairement masculine, entourée de Construction2000CC, membres du jury, des Centres de formation professionnelle et de l'Orienthèque. Photo gracieuseté

Les candidates étudiantes et travailleuses du Gala Exception’Elle 2019. Photo gracieuseté

Fanny Civel et Geneviève Lévesque ont été récompensées par l’Orienthèque, devant plus de 75 personnes le 30 mai, au Complexe 180, à l’occasion de la cinquième édition du Gala Exception’Elle soulignant les femmes étudiant ou travaillant dans un secteur d’emploi majoritairement masculin.

Fanny Civel, ingénieure qualité et amélioration chez Usinage St-Laurent, s’est vu décerner le titre de grande gagnante de la soirée, soit le trophée Exception’Elle 2019 ainsi que la bourse Desjardins d’une valeur de 500 $ dans la catégorie Femme travaillant dans un métier majoritairement masculin.

De son côté, Geneviève Lévesque, étudiante en soudage-montage au Centre de formation professionnelle de Sorel-Tracy, a remporté la Bourse Construction2000CC d’une valeur de 300 $ dans la catégorie Femme étudiant dans une formation majoritairement masculine.

Le jury était formé de Gabrielle Gélinas St-Ours de la Corporation de développement communautaire (CDC) de Pierre-De Saurel, Geneviève Handfield des Centres de formation professionnelles et d’éducation des adultes Sorel-Tracy, Lynda Jean-Paul du Cégep de Sorel-Tracy, Nathalie Desmarais de Santé mentale Québec et Nicole Teasdale de Justice alternative jeunesse.

« Nous espérons que les retombées de notre gala susciteront l’intérêt des femmes à suivre l’exemple des lauréates, car elles sont des pionnières et des modèles qui permettront aux générations futures de jeunes femmes ayant un choix de carrière éclairé à faire, de sortir des sentiers battus, fières du chemin parcouru », souligne l’Orienthèque dans un communiqué de presse.

image